Handicap-social

Résumé : Loi handicapés: Mme Boisseau table sur une adoption au 1er sem. 2004

Par , le 

TOULOUSE, 17 avr (AFP) - La secrétaire d'Etat aux personnes handicapées Marie-Thérèse Boisseau, qui prépare un projet de loi de programmation et d'orientation en faveur de l'insertion sociale des handicapés, a indiqué jeudi à Toulouse qu'elle tablait sur "une adoption à la fin du 1er semestre 2004
pour que le budget 2005 en tienne compte".
Intervenant en clôture d'un colloque sur l'accessibilité aux transports intitulé "Bouger ensemble", Mme Boisseau a précisé qu'"une note d'orientation structurée, fruit d'un gros travail d'écoute et de synthèse, allait être
proposée au comité consultatif national des personnes handicapées d'ici une dizaine de jours".
A la mi-mars, Mme Boisseau avait déjà laissé prévoir que les grandes lignes "seraient présentées sous un mois", avant une adoption en conseil des ministres prévue en juin.
La secrétaire d'Etat a de nouveau rappelé que l'intégration des personnes handicapées était l'un des trois chantiers du quinquennat de Jacques Chirac et elle a assuré que son budget 2003 "en hausse de 6%, ne faisait l'objet d'aucun gel de crédits à la différence d'autres budgets".
Dans le cadre de "l'année européenne des personnes handicapées", Mme Boisseau a ensuite visité le bus européen baptisé "Tous à bord" qui fait sa première étape en France à Toulouse du 17 au 20 avril.
Ce bus, entièrement accessible aux personnes à mobilité réduite, accueille quotidiennement des forums, notamment sur l'intégration des enfants handicapés ou l'intégration à l'emploi. Après Toulouse il sillonnera la France pour terminer à Strasbourg le 20 mai avant de passer en Allemagne.
Parti de Grèce en janvier, il a déjà circulé en Autriche, Espagne et Portugal. Son parcours s'achèvera par l'Italie en novembre.

dbe/st
[BI]« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Press.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. ».[EI]

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr