Hello Handicap le salon 0 déplacements, 100% recrutement

Jacky Pioppi : 54 ans, enfin « invalidé » !

Résumé : Je souhaite apporter un témoignage qui ne soit un cri ni de colère, ni de désespoir. Simplement, faire part d'une situation cocasse.....

Par , le 

Je souhaite apporter un témoignage qui ne soit un cri ni de colère, ni de désespoir. Simplement, faire part d'une situation cocasse.

Depuis ma naissance je suis en situation de handicap (Infirme Moteur Cérébral). J'ai suivi une scolarité dans le milieu ordinaire jusqu'au bac. Puis, j'ai voulu être formé comme moniteur – éducateur. Je suis devenu éducateur spécialisé. Pendant 30 ans j'ai exercé mon métier, devenant finalement directeur d'établissement. Malheureusement, à l'âge de 50 ans, comme beaucoup de personnes, je suis licencié. Depuis je recherche un emploi.
J'ai fait toutes les démarches nécessaires auprès des différents organismes s'occupant de l'emploi. J'ai même été voir ceux s'occupant de l'insertion des personnes handicapées. Ces derniers m'ont surtout dit que j'étais trop diplômé pour un handicapé ! Bref, sans rentrer dans le détail, je suis aujourd'hui en fin de droits.

Heureusement, mon handicap va enfin me servir !

Depuis mon enfance, j'ai tout fait pour ne jamais être reconnu handicapé. Mes parents n'ont jamais perçu d'aides de l'Etat pour m'élever, me soigner. Pour la simple raison qu'ils ne m'ont jamais élevé comme un enfant handicapé. Adulte, je n'ai perçu aucune allocation, parce que j'ai toujours voulu être reconnu comme une personne ordinaire. J'ai simplement reçu une carte d'invalidité à 100% me permettant plus de confort dans mes déplacements.

Pendant trente ans de ma vie, j'ai été un citoyen actif, qui a apporté sa contribution à la société, qui n'a jamais cherché à obtenir d'aides particulières. Or, à 54 ans, je me dis tout ça pourquoi ?
Aujourd'hui, pour avoir de quoi vivre, il ne me reste que la solution de la pension d'invalidité de la sécurité sociale. Heureusement, je me répète, mon handicap va enfin me servir !

Je sais bien que je ne suis pas seul dans ce cas. De nombreuses personnes, valides ou non, de 50 ans au chômage subissent une situation précaire. Je ne m'apitoie pas sur mon sort, mais j'ai quand même des interrogations :

Pourquoi les administrations ou les associations concernées par le handicap n'emploient t'elles pas de gens d'expérience ?
A quoi servent toutes ces structures en charge de l'emploi des personnes handicapées ?
A quoi aboutira concrètement l'année européenne des personnes handicapées ? A faire beaucoup de colloques sur des sujets maintes fois débattus…mais enfin.
Le Président Chirac a fait du Handicap l'une de ses priorités. Espérons qu'il en ressortira des réalisations, certes une loi, mais bien d'autres choses encore.

Pour terminer, rassurez-vous, j'ai trouvé une mission de bénévole à la Cotorep : siéger à la commission technique d'orientation professionnelle quatre à cinq fois par semaine. Amusant, non ? On doit me reconnaître quelques compétences…

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches