Maudy Piot: Femme handicapée: une double discrimination

Résumé : A l'aube du XXI° siècle, n'est-il pas légitime de poser le problème de la représentation de la femme dans notre société, et plus particulièrement de la femme en situation de handicap ? Quelles images se profilent dans notre imaginaire ?

Par , le 

Je ne vais pas revenir sur la longue histoire de la femme à travers les âges. Je dirai seulement que la femme est encore marquée par une culture qui en fait un être inférieur, capable seulement d'enfanter, d'accomplir les tâches ménagères, en étant soumise à l'homme, cela va de soi … Doucement mais farouchement la femme est sortie de cette image implacable qui véhicule le manque, la faiblesse, la soumission. Des actes ont été posés, des lois ont été promulguées, des femmes sont mortes de crier trop fort leur égalité avec le sexe opposé. Mais que signifie l'égalité, que veut dire « même chance pour tous », « à travail égal, salaire égal » ? Lorsqu'il s'agit d'une femme en situation de handicap, c'est bien pire encore ! La femme handicapées vit une double discrimination : celle d'être femme, à laquelle s'ajoute celle d'être handicapée.
Vous ne me croyez pas ? Il ne s'agit ni de plainte, ni de récrimination, ni de pleurnicheries ! Il s'agit de la réalité que vivent les femmes handicapées, aujourd'hui, à côté de vous. On parle abondamment de discrimination en ce moment, mais avez-vous songé à ce que représente pour une femme de se voir rejetée pour un emploi, parce qu'elle est femme ET handicapée ? Avez-vous pensé à la souffrance que vit une femme de petite taille lorsqu'elle va consulter un gynécologue et qu'il n'y a rien d'adapté dans le service de gynécologie pas plus que dans la maternité, d'adapté à sa taille ? Avez-vous vu le regard de l'autre posé sur la femme handicapée qui « ose » être enceinte ? Elle va donner au monde un être difforme, c'est certain ! Dites-moi, une femme fait-elle un enfant seule ? Il est rarement question de l'homme dans ces représentations. L'idée reçue depuis des siècles faisant de la femme un être fragile, moins intelligent, plus vulnérable que son compagnon est multipliée par cent, par mille, lorsqu'il s'agit d'une femme handicapée. Regardons les statistiques : il y a beaucoup moins de femmes handicapées au travail que d'hommes handicapés. Que l'on ne me dise pas qu'elles ont moins de formation. De fait, on accorde plus de stages de formation aux hommes qu'aux femmes…

Même si cela commence à changer, mais vraiment très lentement, la parité n'est toujours pas atteinte tant dans le monde politique que dans le monde associatif. Dans de nombreuses associations de personnes handicapées ou non, on constate que le sexe masculin est dominant. Le poste de Président est bien souvent dévolu à Monsieur. Lorsqu'une femme prend la parole et veut exprimer quelque chose touchant à la population féminine, on sent immédiatement comme un certain agacement à peine tolérant !

Je ne m'étendrai pas plus sur ce point, car chacune, et chacun aussi, sait trop bien hélas la véracité de ces remarques. Pour lutter contre la double discrimination, la femme handicapée a besoin de rencontres, d'échanges, de réflexion avec d'autres afin qu'ensemble nous puissions changer le regard de l'Autre ; afin que l'égalité hommes-femmes soit une réalité tangible et non un faire-semblant. Notre civilisation fonctionne sur ce fantasme inconscient véhiculé depuis des siècles : l'absence de signe sexuel visible sur le corps de la femme. Dans ce manque imaginaire se sont engouffrées toutes les représentations négatives au sujet du sexe dit faible. Il est temps de laisser au vestiaire – ou au paradis terrestre – ces représentations vétustes, et de regarder en face la réalité du féminin et du masculin qui sont deux identités permettant la création et qui font la richesse de notre monde, dans la différence et dans la complétude. C'est ainsi que nous vivrons ensemble plus de justice et plus d'égalité.
C'est le rôle essentiel de l'association « Femmes pour le dire, Femmes pour agir », créée en 2003, et qui organise cette année son deuxième forum national, le 16 novembre prochain, sur le thème : « Femmes handicapées : la vie devant elles ».


Maudy PIOT, Présidente de l'association « Femmes pour le dire, Femmes pour agir »

Voir notre site : www.femmespourledire.asso.fr
Contact : fdfa.asso@free.fr

Haut