1988,date importante puisque je perds ma jambe dans une rixe



Par , le 

Rien de dramatique me direz vous car j'ai pu tout au long de ces années lire le livre le plus essentiel de toute les littératures du monde: " le sien "
Chaque page lu me font penser que ce livre est très bien, non parce que c'est le mien, mais parce que notre vie est unique et qu'elle nous appartient. Les premières pages sont plutôt noires, mais en faite, elles sont magnifiques comme les vôtres.

Bref, je décide de faire du triathlon pour essayer de retrouver la polyvalence que j'avais chez les pompiers.
Erreur grave ! Eh oui monsieur, vous ne pouvez pas faire de triathlon puisque vous êtes HANDICAPE ! Première barrière, non pas pour moi, mais pour eux qui pensent qu'on ne peut pas. Alors je nage, à côté, je prends mon vélo qui n'est pas dans le parc et me mélange au milieu des concurrents et puis la course à pied sur des béquilles et la joie de courir au milieu de mes semblables.
Erreur grave, je ne fais pas partie de la même tribu !!! Enfer et damnation ! A moi les dieux ! A moi les anges ! Je suis victime d'une machination infernale et diabolique.

2007 : huit titres de champion du monde de triathlons duathlons quadriathlons dans la catégorie handicap, reconnue au niveau international. Mais pas chez nous, nul n'est prophète en son pays, représenter un pays qui ne vous reconnait pas ! Sauf pour les photos ! Les quotas ne sont pas atteints donc pas de reconnaissance.

N'en voulez pas aux gens qui ne comprennent pas, écoutez surtout ceux qui n'ont rien à dire, parce que eux savent.

Le monde qui ne veut pas nous reconnaître est différent. JE suis différent et bien je tiens à le rester car, dans la différence et l'incompréhension de certains, on s'affirme.


Dominique Benassi

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches