Onisep : un eldorado pour les élèves handicapés ?

Résumé : Depuis plus de 40 ans, l'Onisep délivre une somme colossale d'informations aux élèves et étudiants. Mais qu'en est-il pour ceux qui sont en situation de handicap ? Révision de la copie avec Hélène de Compiègne, chargée de mission handicap.

Par , le 

Réagissez à cet article !

Handicap.fr : Tout le monde connaît l'Onisep mais que signifie réellement ce sigle ?
Hélène de Compiègne
: C'est l'Office national d'information sur les enseignements et les professions, placé sous la tutelle du ministère de l'Education nationale et de celui de l'Enseignement supérieur. L'Office est organisé en réseau : un siège en région parisienne et 28 délégations régionales.

H
: Depuis quand existe-t-il ?
HDC
: Depuis 1970 ! L'Onisep vient de fêter ses 40 ans. Il a repris le flambeau du BUS (Bureau universitaire se statistique), créé dès 1932.

H
: Quelles sont les missions générales de l'Onisep ?
HDC
: D'informer les jeunes, les familles et les équipes éducatives sur les formations, les métiers et les secteurs professionnels. Il propose des guides à chaque palier d'orientation, des publications et des services qui prennent appui sur les nouvelles technologies : onisep.fr et ses déclinaisons, le passeport orientation-formation, biblionisep.fr, Onisep TV, monorientationenligne.fr... Ce dispositif, mis en place à la demande du Ministère de l'éducation nationale, est animé par des experts de l'Onisep et des conseillers d'orientation-psychologues. Il a vocation de répondre par mail, par tchat et par téléphone aux questions d'orientation des jeunes et de leur famille.

H
: La prise en compte des questions relatives au handicap est-elle récente ?
HDC
: Non. Il y a toujours eu un service dédié aux élèves handicapés. Par ailleurs, c'est un domaine qui a toujours été pris en compte dans nos éditions. Nous nous appuyons donc sur l'expertise de nos rédacteurs qui ont aujourd'hui également pour mission d'alimenter le site Internet.

H
: Quelle aide l'Onisep est-il en mesure d'apporter aux élèves en situation de handicap ?
HDC
: L'onglet « Scolarité et handicap », accessible dès la page d'accueil, propose de nombreuses sous-rubriques : la définition des principaux handicaps, une liste exhaustive des parcours de scolarité, les démarches (quels sont les interlocuteurs qui sont en mesure d'aider les parents ?) et enfin les passerelles qui permettent d'accéder à l'emploi.

H
: Le site propose également un outil de recherche exhaustif pour trouver un établissement ?
HDC
: Oui en effet. Un autre onglet permet de rechercher une structure spécialisée autour de chez soi (voir lien en fin d'article).

H
: A qui peuvent s'adresser les familles qui ont une question spécifique relative à la scolarité d'un élève handicapé ?
HDC
: Nous avons mis en place une plateforme téléphonique généraliste. Pour répondre aux demandes, nos conseillers s'appuient sur la base de connaissances de l'Onisep, qui englobe évidemment les questions relatives handicap. Quand la question est trop pointue, ils la transmettent aux services du rectorat ou à nos référents handicap.

H
: Percevez-vous, à travers ces contacts, certaines préoccupations récurrentes des familles en matière de scolarisation des élèves handicapés ?
HDC
: L'évolution des textes de loi sur le droit à la scolarité permet de plus en plus d'associer les jeunes et leurs familles aux décisions d'orientation même si, il ne faut pas se voiler la face, elle reste pour beaucoup d'entre eux un véritable parcours du combattant. Les familles sont de mieux en mieux informées, mais elles doivent pourtant souvent s'engager dans un surcroît de recherches. L'orientation d'un élève handicapé, c'est toujours du cas par cas, du sur-mesure. Un vrai travail de dentelle !

H
: J'ai le sentiment que ces parents ne connaissent pas forcément les actions de l'Onisep ?
HDC
: Il est vrai que les ressources proposées par l'Onisep mériteraient d'être davantage connues dans le champ du handicap. Et, même si nous sommes bien identifiés au niveau des associations de parents et de personnes handicapées, les familles, elles, n'ont pas toujours le réflexe Onisep !

H
: Quelles sont les questions les plus souvent abordées par ces jeunes ?
HDC
: C'est leur avenir professionnel qui semble le plus les inquiéter. Ils ont d'ailleurs tendance à se pencher sur leur orientation bien avant leurs camarades dits « valides ». Ils souhaitent souvent connaître la compatibilité entre leur handicap et les métiers désirés.

H
: Etes-vous en mesure de les aider en cas de litige avec un établissement ?
HDC
: Non, ce n'est pas notre vocation. Mais nous travaillons en lien avec la cellule « Aide Handicap École » mise en place par le ministère de l'Education en août 2007. Sur des questions précises, urgentes ou conflictuelles, notre plateforme peut donc être amenée à renvoyer les parents vers ses services. Et inversement !

H
: Quels services apportez-vous plus spécifiquement aux étudiants de l'enseignement supérieur ?
HDC
: Notre onglet « Scolarité et handicap » comporte une rubrique spécifique à ce domaine. Mais nous considérons qu'à ce niveau les étudiants en situation de handicap peuvent utiliser l'ensemble de notre dispositif et notamment la base de donnée généraliste. Nous les encourageons à ne pas se cantonner à une information spécifique. La grande majorité des établissements prennent désormais en compte la dimension handicap et ne peuvent pas refuser un étudiant handicapé, même si l'accessibilité n'est pas toujours optimale. Ils proposent en général des onglets sur leur propre site où les futurs étudiants trouveront toutes les infos utiles. Enfin, le site handi-u.fr du ministère de l'Enseignement supérieur leur donne toutes les informations utiles et les coordonnées des responsables d'accueil des universités.

Infos:
- Plateforme téléphonique Onisep : 01 77 77 12 25 (appel non surtaxé)
- www.onisep.fr

Propos recueillis par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr

Réagissez à cet article !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Tous les liens


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr