Un enfant handicapé sans AVS à l'école: ses parents recourent à la justice

Résumé : Les parents d'un enfant handicapé scolarisé dans une école maternelle à Paris, en attente depuis deux ans d'un auxiliaire de vie scolaire (AVS) pour aider leur enfant en classe, ont déposé un référé devant le tribunal administratif de Paris.

Par , le 

PARIS, 13 oct 2006 (AFP) -
Selon le SNUipp-FSU, principal syndicat des écoles primaires qui a signalé cette situation dans un communiqué, "une famille du XIXe arrondissement de Paris a décidé de porter cette carence de l'Etat devant le tribunal administratif. Pour son enfant, la présence de l'Auxiliaire de Vie Scolaire est indispensable en classe".
Contacté par l'AFP, le père de cet enfant autiste âgé de 5 ans, Roch Sonnet a expliqué qu'il a cessé de renouveler depuis deux ans les demandes d'un AVS pour son fils.
"J'avais obtenu l'an dernier l'affectation à mi-temps d'un AVS, je n'ai rien vu venir. J'ai écrit à l'inspecteur d'académie, au médiateur de la République, au secrétaire d'Etat chargé de l'Egalité des chances, je n'ai rien obtenu du tout !", a déploré le père de cet enfant scolarisé à l'école de la rue de la Prévoyance (XIXe).
"Nous avons donc déposé un référé liberté mercredi au tribunal administratif pour non application de la décision de nous accorder un AVS", a précisé M. Sonnet. Aucun nouvel AVS n'a été affecté pour son fils depuis la rentrée.
"Plus le temps passe, plus son handicap avance faute d'une vraie prise en charge à l'école. Et après, les autorités nous suggèrent de mettre notre enfant dans des centres spécialisés, alors qu'il ne souffre pas d'un handicap lourd", a-t-il ajouté.
Selon Edouard Rosselet, l'inspecteur d'académie chargé du premier degré à Paris, "deux AVS ont été implantés dans cette école mais ces deux emplois ne sont pas occupés car ces deux personnes ont démissionné, c'est une situation anormale mais pas un défaut de prévoyance".
M. Rosselet a précisé à l'AFP qu'il allait "tout de suite envoyer une personne en remplacement".
Selon Agnès Duguet, responsable du dossier adaptation et scolarisation des élèves handicapés au Snuipp-FSU de Paris, "100 à 150 élèves handicapés se retrouvent dans ce cas dans la capitale et sont contraints de rester à la maison".
phi/lum/ds



[BI]« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Press.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. ».[EI]

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches