Les lycéens alsaciens face à ' l'Autre ' !

Résumé : Mars, en Alsace, c'est le " Mois de l'autre ". Cette initiative, née il y a cinq ans, sensibilise les lycéens et apprentis de la région, aux notions de racisme, d'exclusion, de handicap...

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

C'est Gilles Hargous, professeur-documentaliste au lycée Jean Monnet de Strasbourg, qui prend la parole. Impliqué le monsieur, actif et convaincu. En 2008, il monte un atelier vidéo avec une équipe d'élèves volontaires. Sur la pellicule ? L'histoire de l'indifférence. Sarah et Steve sont tous les deux handicapés moteurs, pas vraiment dérangeants, à peine visibles. Ils ont intégré le lycée dans le cadre d'une classe UPI. Et de s'insurger : « Ils faisaient tellement partie des meubles qu'on les traitaient comme des meubles. On ne les voyait plus, on leur fermait la porte au nez, personne ne venait vers eux. ». Réagir ! Gilles décide, inspiré par l'opération, le « Mois de l'autre », de tourner un film sur le handicap. « On ne voulait pas faire dans le pathos mais montrer ce qui était réalisable en termes d'aménagements et surtout mettre en lumière ce qui s'avérait le plus handicapant : le regard des autres ! ».

Le handicap fait recette
Ce film de 18 min (financé par le Conseil régional), réalisé par 8 élèves, dont Steve et Sarah, est présenté en mars 2008 lors de la cérémonie de clôture du « Mois de l'autre ». Près de 500 lycéens assistent à la projection, tandis que Sarah et Steve co-animent une table ronde avec 200 d'entre eux. Les meubles entrent en mouvement, enfin ils existent. Pas de miracle mais de belles émotions, une prise de conscience en échange d'une prise de confiance et quelques amis en prime ! « Nous avons ensuite utilisé ce film en soutien dans tous les cours d'éducation civique, souligne Gilles. Il a reçu un écho très positif de la part des autres lycéens, qui ont compris que leur attitude et leur indifférence avaient pu poser problème. Et puis Steve, qui avait failli arrêter sa scolarité, a retrouvé le goût de revenir au lycée. » C'est ça le Mois de l'autre !

Gilles travaille en partenariat avec la mission handicap de la ville de Strasbourg et multiplie les interventions et les rencontres, par exemple celle avec des sportifs paralympiques des JO de Pékin. Ou encore l'organisation d'un match de basket handisport : les élève valides de la section sport étude contre des sportifs handicapés, tous en fauteuil ! « Le mois de l'autre n'est qu'un prétexte à ces échanges car nous travaillons sur le handicap à longueur d'année, notamment en éducation civique puisque nous avons privilégié cette thématique dans le programme, au même titre que la violence ».

Alsace en force
Mais le « Mois de l'autre », c'est quoi exactement ? Voilà cinq ans, la région Alsace et l'académie de Strasbourg décident de conjuguer leurs efforts et de faire du mois de mars, dans la région, le « Mois de l'autre ». A l'époque, de violents actes racistes et antisémites ont profondément marqué les esprits. Cette opération vise alors à sensibiliser les lycéens et apprentis au respect de l'autre dans ses différences, qu'elles soient sociales, culturelles, religieuses, ethniques, liées au sexe ou à un handicap. Depuis 2005, la mobilisation dans les établissements scolaires est passée de 5 000 à 16 000 jeunes et de 133 à 275 actions menées ! Au total, ils sont près de 50 000 à avoir été sensibilisés à l'Autre depuis 4 ans.

Mars 2009, cinquième édition ! Elle a toujours pour objectif de développer l'éducation et la sensibilisation des jeunes à la tolérance, au respect, au civisme et à la lutte contre toute forme de racisme, d'intégrisme, d'antisémitisme et de xénophobie. Un catalogue d'actions est mis à la disposition des élèves. 36 sont inscrites au programme 2009, dont certaines concernent directement les questions liées au handicap.

Clôture à Colmar le 2 avril
Point d'orgue de la manifestation, les Rencontres régionales du Mois de l'Autre réuniront, le 2 avril à Colmar, 1000 lycéens et apprentis. Lors de cette journée de clôture, se tiendra une table-ronde sur le thème : « Le handicap au quotidien : s'intégrer dans la vie de la cité ». Les élèves viendront faire le bilan de leurs actions, débattre et présenter leurs projets. Ils auront également l'opportunité de dialoguer avec une cinquantaine de jeunes venant de Pologne, République Tchèque, Allemagne, Grande-Bretagne et Autriche qui ont choisi de s'associer à cette initiative alsacienne. Car l'Autre vit aussi au-delà de nos frontières... Initiative à suivre qui devrait, faut-il l'espérer, inspirer d'autres régions.

Contacts
Rectorat de l'académie d'Alsace 03 88 23 37 31 (Anne-Catherine Gutknecht)

Conseil régional d'Alsace : 03 88 15 68 67 (Laurence Lebeau)

Lire les réactions et réagissez !  


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 04-03-2009 par laurence :
cette vidéo est elle visible quelque part ?

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr