Japon:un service mobile pour permettre de suivre des cours

Résumé : Le groupe de télécommunications japonais Softbank et une université nippone ouverte aux aveugles et personnes souffrant de déficiences auditives testent un service permettant à des étudiants sourds de lire immédiatement la transcription des cours.

Par , le 

TOKYO, 6 avr 2009 (AFP) -
Le groupe de télécommunications japonais Softbank et une université nippone ouverte aux aveugles et personnes souffrant de déficiences auditives testent un service permettant à des étudiants sourds de lire immédiatement la transcription des cours sur l'écran d'un mobile.
Le système fonctionne grâce à la transmission vocale des propos du professeur, via le réseau cellulaire, pour qu'ils soient transcrits en temps réel à distance et affichés ensuite sur l'écran de la personne malentendante.
Concrètement, le téléphone portable de l'étudiant transmet le cours par signal audio à deux transcripteurs, qui n'ont donc pas besoin d'être présents dans la salle.
Ces "copistes" se relaient pour saisir le cours sur un ordinateur, connecté à internet, qui expédie en temps réel le texte sur l'écran du téléphone portable du malentendant.
Ce service sera testé pendant un an en conditions réelles dans le but de pouvoir ensuite être proposé à plusieurs établissements.
Softbank souhaite développer une application spécifique pour le terminal de troisième génération iPhone 3G de l'américain Apple. Ce téléphone multimédia a le double avantage de disposer d'un grand écran très lisible et de pouvoir relayer le son de la salle de cours dans un sens (via une communication
vocale) tout en affichant les textes transcrits reçus en retour (via une liaison internet concomitante).

kap/gca


« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Press.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».

 

 

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr