Emplois de vie scolaire : les syndicats demandent audience

Résumé : Les principaux syndicats d'enseignants ont demandé à être reçus par le président de la République au sujet de la situation des emplois de vie scolaire (EVS) dans les écoles (...)

Par , le 

Réagissez à cet article !

PARIS, 2 juil 2009 (AFP) - Les principaux syndicats d'enseignants ont demandé jeudi à être reçus par le président de la République au sujet de la situation des emplois de vie scolaire (EVS) dans les écoles, après avoir remis mardi à l'Elysée une pétition ayant récolté 100.000 signatures.
Selon les syndicats, deux tiers de ces contrats sont arrivés à terme le 30 juin. Ce sont près de 30.000 employés sur 42.500 qui sont concernés, affirme l'intersyndicale dans son courrier au chef de l'Etat.
"Nous avons l'honneur de solliciter une audience pour vous entretenir" de la situation des EVS, écrit dans une lettre adressée à Nicolas Sarkozy une intersyndicale réunissant le Sgen-CFDT, le SE-Unsa, le Snuipp-FSU, l'Unsen-CGT et l'Union nationale des collectifs d'employés de vie scolaire (UNCEVS).
Lancés en 2006 par Jean-Louis Borloo alors ministre de la Cohésion sociale, les contrats "emplois vie scolaire" (EVS) bénéficient à des personnes peu qualifiées, en rupture avec le monde du travail. Ils sont chargés d'épauler les directeurs d'école pour des tâches administratives, d'aider à l'encadrement ou à la surveillance des élèves ou d'assister les enfants handicapés.
L'intersyndicale demande à M. Sarkozy d'intervenir pour que ce personnel puisse bénéficier d'un "suivi personnalisé, de l'étude de toutes les solutions de réemploi possibles, de formations donnant accès à un véritable parcours d'insertion professionnelle", des "formations qui leur étaient dues".
Le ministre de l'Education nationale Luc Chatel a assuré mercredi, lors de la séance de questions au gouvernement à l'Assemblée, qu'il y aurait à la rentrée "autant d'emplois de vie scolaire" qu'auparavant.

bat-def/ed/fj 

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Press.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».

Réagissez à cet article !  


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr