Auxiliaires de vie scolaire : 'désengagement' de l'Etat'

Résumé : L'Association des paralysés de France (APF) et le SNUipp-FSU, premier syndicat d'enseignants du primaire, ont dénoncé mardi un 'désengagement de l'Etat' concernant les auxiliaires de vie scolaire qui s'occupent des enfants handicapés.

Par , le 

Réagissez à cet article !


PARIS, 7 juil 2009 (AFP) - Parlant de "scandale", l'APF "dénonce la solution trouvée par le gouvernement: la possibilité pour une association ou un groupement d'association d'assurer l'aide individuelle en faveur des enfants présentant un handicap particulier".
"Un désengagement inacceptable qui ghettoïse les élèves en situation de handicap et délocalise des missions publiques sur les associations !", déplore l'APF, "alors que de nombreuses voix s'élèvent pour protester contre la fin des contrats AVS et EVS" (emplois vie scolaire).
Pour le SNUipp-FSU, ce dispositif, qui permettrait aux associations d'employer en CDI "environ 1.600 AVS et EVS" accompagnant les élèves en situation de handicap et arrivant au terme de leur contrat, est une réponse "insuffisante, partielle et limitée".
"Le gouvernement cherche-t-il de cette manière à se désengager de ses obligations en matière d'accompagnement?", s'interroge le syndicat, qui "continue de demander que l'Education nationale assume l'ensemble de ses responsabilités pour assurer la scolarisation" des élèves handicapés.
Par ailleurs, une intersyndicale estime toujours que 30.000 EVS dont les contrats sont arrivés à terme fin juin sont "sans solution". Elle réitère son appel à être reçue à ce sujet par Nicolas Sarkozy.
Les AVS, existant depuis 2003 et dotés de contrats de droit public, ont un rôle d'accompagnement des enfants handicapés. Les EVS, plus récents, dotés de contrats privés et précaires, s'occupent aussi pour certains d'enfants handicapés, les autres aidant les directeurs d'écoles ou faisant de la surveillance.
def/il/db

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Press.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».

 

 

 

 

 

Réagissez à cet article !  


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr