Auxiliaires de vie scolaire (AVS) et emplois vie scolaire

Résumé : Des milliers de personnes qui accompagnent notamment les enfants handicapés en milieu scolaire ont vu leurs contrats précaires arriver à terme fin juin. Voici les caractéristiques des contrats de ces auxiliaires de vie scolaire et emplois vie scolaire

Par , le 

Réagissez à cet article !

- Créés à partir de 2003 pour succéder en partie aux emplois jeunes, les auxiliaires de vie scolaire (AVS) ont des contrats de droit public qui peuvent durer six ans au maximum (trois ans renouvelables une fois).
Ils ont un rôle d'accompagnement, individuel ou collectif, des enfants handicapés en milieu scolaire.
Selon le ministère de l'Education nationale, 4.700 assistants de vie scolaire supplémentaires ont été recrutés entre 2007 et 2008, alors que 10.000 nouveaux élèves handicapés ont été accueillis en milieu scolaire ordinaire à la rentrée 2007, puis autant à la rentrée 2008.

- Lancés en 2006 par Jean-Louis Borloo alors ministre de la Cohésion sociale, les emplois vie scolaire (EVS) ont des contrats plus précaires: de droit privé, ils peuvent rester en poste deux ans pour les CAE (contrats d'accompagnement à l'emploi) et trois ans maximum pour les contrats d'avenir.
Ces contrats bénéficient à des personnes peu qualifiées, en rupture avec le monde du travail et sont censés leur apporter une formation pour retrouver un emploi à échéance du dispositif.
Outre l'aide aux enfants handicapés, les EVS sont aussi chargés d'épauler

les directeurs d'école pour des tâches administratives ou d'aider à l'encadrement et à la surveillance des élèves.
Selon les syndicats d'enseignants, deux tiers de ces contrats sont arrivés à terme le 30 juin, soit 30.000 sur 42.500. Le ministère de l'Education nationale parle de son côté de 12.000 contrats non renouvelés.
def/ed/ds

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Press.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».

Réagissez à cet article !  


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr