Rémunération de l'accompagnement du handicap à l'école

Résumé : Le gouvernement a précisé dans un décret les conditions d'engagement et de rémunération des personnes qui accompagnaient des enfants handicapés à l'école et dont les contrats précaires avec l'Etat sont arrivés à échéance avant l'été.

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

PARIS, 24 août 2009 (AFP) - Le montant de la subvention attribuée par l'Etat aux associations pour l'accompagnement sera "calculé sur la base de la rémunération brute antérieurement perçue par la personne recrutée, cotisations sociales à la charge de l'employeur et taxe sur les salaires comprises, majorée forfaitairement de 10% au titre des coûts de gestion administrative et de formation", selon ce décret du 20 août paru dimanche au Journal Officiel.
Celui-ci précise en outre le parcours que devront suivre ces personnes pour être réembauchées. En revanche, rien n'est dit sur leur statut précédent, auxiliaire de vie scolaire (AVS) ou emploi vie scolaire (EVS), ni sur le nombre de personnes qui pourraient bénéficier du dispositif.
Plusieurs milliers d'AVS et EVS ont vu leurs contrats se terminer à la fin de l'année scolaire 2008-2009. Après une mobilisation en leur faveur, le ministre de l'Education nationale Luc Chatel a fait voter un amendement permettant que certains AVS restent auprès des élèves qu'ils aidaient individuellement. La solution trouvée est que ces emplois, dépendant auparavant de l'Etat, seront "portés par le monde associatif, avec un accompagnement financier de l'Etat".
L'Union nationale des collectifs d'EVS (UNCEVS) souhaite que le dispositif vale pour les 1.300 AVS comme pour les 5.000 EVS qui accompagnaient jusqu'en juin des enfants handicapés.
def/mad/df

 « Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Press.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».

 

 

 

 

 

Lire les réactions et réagissez !  


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 25-08-2009 par laurence :
on est à moins d'une semaine de la rentrée scolaire... et on va encore déplorer des soucis d'adaptation et d'organisation, dont au final les élèves handicapés, une fois de plus vont pâtir, et les avs également..

Le 25-08-2009 par laurence :
étrange, l'Etat se désengage de la gestion des avs/evs... au profit des assos... bizarre on revient des années en arrière où à l'époque les assos géraient les avs, l'Etat finançait alors 20 % des salaires des avs... et là qu'en est il exactement, est ce qu'à terme cela signifie la même chose ?

Le 30-08-2009 par Walter Salens :
Entièrement d'accord avec Laurence. Une semaine avant la rentrée, informer les assoc. (éventuellement partie prenante)sur des chiffres essentiels.... confirme que la décision du gouvernement a été prise à la va vite. Inacceptable.

J'ose dire que G.Montagné, plutôt que de participer à la ballade FR2, aurait mieux fait d'essayer de concrétiser son engagment sur ce sujet.
Désolant
Walter 95

Le 01-09-2009 par dom :
foutèse!!! où se situe le cher gilbert montagnier qui s'engage à bien des choses , pour sa notoriété peut-être mais bien loin des personnes handicapés ordinaire qui ne demande qu'à vivre normalement

Le 02-09-2009 par pistru :
Ma fille a besoin de 22h d'accompagnement, il lui en a été attribué 12, sur le papier, car rien n'est en place à 2 jours de la rentrée(département 42). L'avs qui l'a suivie pendant 4 ans est en fin de contrat et ne peut prétendre au poste alors qu'elle a acquis des compétences et connait le handicap de ma fille. Quand reconnaîtra t-on qu'AVS c'est un métier et qu'il faut créer des emplois?... C'est un combat permanent.

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches