Lycéens handicapés : le Bac à plein régime, dur dur !

Résumé : 9h20 d'épreuves pour Morgane le même jour ! Handicapée visuelle, le tiers-temps supplémentaire qui lui est accordé l'oblige à assurer une journée non-stop. La FAF réclame une modification du calendrier des examens du Bac pour 2013.

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

Morgane, lycéenne à Montpellier, passera son Bac en juin prochain. Mais, pour elle, ces journées d'examens à rallonge s'avèrent difficilement compatibles avec sa situation de handicap puisqu'elle est atteinte d'une déficience visuelle sévère. Le tiers temps proposé à tous les élèves handicapés est un « privilège » qui peut parfois se transformer en bel obstacle.

Un « privilège » saveur galère

En effet, dans le cas de Morgane, élève en section ES (Sciences économiques et sociales), l'épreuve est prévue de 8 heures à 12 heures, avec une heure supplémentaire pour ceux qui composeront en option Sciences sociales et politiques, soit de 8 heures à 13 heures. Mais Morgane peut, en plus de ces 5 heures officielles, bénéficier du 1/3 temps pédagogique du fait de son handicap. Elle composera donc de 8 heures à 14h40. Problème : l'épreuve de langue vivante qu'elle doit également passer débute à 14 heures. Ce qui l'empêcherait d'utiliser la totalité de son 1/3 temps pédagogique.

9h20 d'épreuves dans la même journée !

La FAF (qui, depuis 1917, assure la défense des droits des personnes aveugles et amblyopes) a donc demandé au Ministère et au Rectorat de revoir le calendrier des épreuves pour cette journée. Elle a reçu, de la part des deux intéressés, une réponse qui lui semble inacceptable, suggérant que Morgane commence les épreuves à 7 heures du matin, ce qui la ferait composer 9 heures 20 dans la même journée ou bien qu'elle passe son épreuve de langue vivante en septembre. Selon la FAF, c'est « une preuve de plus que la scolarisation des enfants handicapés n'est pas prise au sérieux dans notre propre pays. ». Le cas de Morgane n'est, évidemment, pas isolé. Cette année encore, la réussite au Baccalauréat 2013 de centaines de lycéens handicapés pourrait être compliquée par ce type de dysfonctionnements dans l'organisation des épreuves.

Modification du calendrier exigée

La loi handicap du 11 février 2005 revendique pourtant une Ecole de la République pour tous. Mais, sur le terrain, quelques « dérèglements » récurrents laissent entrevoir une toute autre réalité. Selon la FAF, « Aujourd'hui, l'Education Nationale n'est pas à la hauteur de ses responsabilités en raison des lacunes de certains de ses dispositifs d'accompagnement et de la faiblesse des moyens déployés. » C'est pourquoi, la FAF, s'émeut, une fois encore, « d'une nouvelle attaque en règle contre l'esprit de cette loi ». Elle exige la modification du calendrier des épreuves du baccalauréat 2013 afin la situation particulière des élèves handicapés puisse être pleinement prise en compte.

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Handicap.fr. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, sans accord. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr »

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Tous les liens


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 15-04-2013 par laurence :
Je ne dirais pas comme le dit l'article, que le tiers temps proposé est un "privilège", c'est une compensation par rapport à l'handicap et donc une adaptation censée aider l'élève handicapé à être "à égalité" avec les élèves valides.
le tiers temps, nécessaire pour certains, leur permet de pouvoir terminer leurs épreuves, quand ils le peuvent, souvent un tiers temps ne suffit pas, cela donne donc une présence plus longue lors des examens, par rapport aux autres élèves, et de fait une fatigue pour l'élève handicapé. Sachant que les épreuves ont lieu matin et après midi, les pauses ne sont pas toujours respectées, cela fait donc partie des inconvénients du tiers temps, il serait judicieux d'adapter en tenant compte de la fatiguabilité en réduisant certaines épreuves, et surtout faire une épreuve par jour et non deux en suivant ... On ne peut qu'être admiratif devant tous ces élèves handicapés qui se battent au quotidien !

Le 16-04-2013 par emmanuelle journaliste :
Je suis l'auteur de cet article et partage évidemment votre point de vue ; c'est pourquoi j'avais pris le soin de mettre ce mot entre guillemets.

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches