Education-handicap: réaction des syndicats

Résumé : Les syndicats saluent le plan Ferry, mais critiquent le manque de moyens

Par , le 

PARIS, 21 jan (AFP) - Le SNUipp-FSU et le Syndicat des enseignants (SE-UNSA) déclarent mardi partager l'objectif des ministres de l'éducation de scolariser les enfants handicapés mais s'inquiètent d'un manque de moyens pour y réussir."Nous partageons l'objectif affiché de développer la scolarisation des enfants en situation de handicap, mais les mesures nouvelles sont bien trop minces", a déclaré Nicole Geneix, secrétaire générale du SNUipp, première organisation du primaire, regrettant particulièrement le manque de moyens affecté à la formation des enseignants spécialisés.
"Il faut savoir que déjà 40% des enseignants qui exercent dans les structures scolaires d'intégration des handicapés "n'ont pas de formation spécialisée" a-t-elle déclaré à l'AFP. Or, en fixant l'objectif d'ouvrir 1.000
UPI de plus, il faudra améliorer sérieusement la formation puisque ce sont des professeurs des écoles qui exercent dans ces établissements, a-t-elle dit.
"Le ministre est resté silencieux sur ce sujet et s'est borné à évoquer des modules de formation en IUFM, ce qui est bien pour sensibiliser un instituteur lambda au problème du handicap mais insuffisant pour un enseignant
spécialisé", selon elle.

Enfin, tout en saluant l'annonce des 6.000 postes d'assistants d'éducation qui vont être créés pour accompagner les élèves dans les classes, le SNUipp s'inquiète du sort des 1.111 aide-éducateurs et des 2.100 emplois-jeunes
associatifs qui exercent déjà actuellement ces fonctions et demande que ces emplois soient pérennisés et professionnalisés.
De son côté, le SE-UNSA se déclare "en accord" avec le plan présenté dont il souligne "la cohérence globale". Cependant, il ajoute, dans un communiqué, que "l'ampleur des ambitions affichées est parfois très éloignée des réalités
de terrain". Le Syndicat cite le manque d'enseignants formés comme de formateurs compétents, les problèmes de carte scolaire, les défaillances des pilotages académiques...
Il déclare également que si l'on veut résoudre le problème de la baisse d'attractivité des enseignants pour l'enseignement spécialisé, il faudrait revaloriser ces fonctions. "Le ministre fait l'impasse là dessus comme sur la nécessité d'un travail en équipe pour réussir l'intégration des jeunes handicapés".
MPL/im/bg

[BI]" Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Press.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. ".[EI]

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches