Les postes d'auxiliaires spécifiques pour élèves handicapés 'se perdent dans les sables de l'Education nationale'....

Résumé : Mme Boisseau veillera à l'attribution de postes pour auxiliaires d'élèves handicapés....

Par , le 

TOURS, 26 juin (AFP) - La secrétaire d'Etat aux personnes handicapées Marie-Thérèse Boisseau a affirmé jeudi à Tours (Indre-et-Loire) qu'elle
veillera à ce que des postes d'auxiliaires spécifiques pour élèves handicapés
ne "se perdent dans les sables de l'Education nationale".
Au cours d'une rencontre avec des responsables associatifs organisée par la Mutualité d'Indre-et-Loire et le quotidien la Nouvelle République, Mme Boisseau a indiqué qu'elle avait écrit à son collègue Luc Ferry pour "insister sur les difficultés au niveau du terrain" rencontrées dans l'attribution des postes d'auxiliaires de vie scolaire individuels (AVSI).
Ces postes d'AVSI sont destinés à assister des élèves handicapés qui suivent leur scolarité dans des classes normales. Six mille de ces postes doivent être répartis dans les différentes académies pour la prochaine rentrée, cinq fois plus que l'an dernier (1.200).
"La lettre est partie hier (...) il n'est pas pensable que ces 6.000 auxiliaires de vie pour les enfants handicapés pour l'intégration individuelle dans les écoles se perdent dans les sables de l'Education nationale", a affirmé la secrétaire d'Etat.
"Je vous assure que je ne lâcherai pas le morceau", a ajouté Mme Boisseau, mécontente d'apprendre que seulement 16 AVSI avaient été attribués à l'Indre-et-Loire, sur un total de 240 budgetés pour l'académie d'Orléans-Tours, alors qu'il devrait, théoriquement, lui en revenir une cinquantaine.
Les AVSI comme les AVSCO, auxiliaires travaillant dans des classes réservées aux handicapés, font partie des assistants d'éducation, nouvelle catégorie mise en place par l'actuel gouvernement pour remplacer les emplois jeunes créés par le précédent.
hel/ds

[BI]« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Press.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. ».[EI]

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr