Emmanuelle Assmann quitte le comité paralympique

Résumé : Emmanuelle Assmann va quitter la présidence du Comité paralympique et sportif français pour raisons professionnelles. Son successeur doit être élu dans les prochains jours.

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

Emmanuelle Assmann, qui dirige le Comité paralympique et sportif français depuis 2013, va quitter ses fonctions de présidente pour des raisons professionnelles, annonce le CPSF dans un communiqué le 31 octobre 2018. Son conseil d'administration se réunira dans les prochains jours afin de convoquer une assemblée générale extraordinaire qui sera en charge d'élire le ou la futur(e) présidente. Emmanuelle Assmann assurera toutefois la transition.

Depuis 2013, le CPSF aura connu une évolution considérable, devenant l'interlocuteur incontournable du mouvement paralympique en France. Son rôle est, depuis 2015, reconnu par la loi. « Le développement de la pratique sportive par les personnes en situation de handicap doit se poursuivre, précise le communiqué. Avec désormais plus de 30 fédérations membres, le CPSF rassemble toujours plus d'acteurs des para sports, réunis au service de cette ambition. »

Lire les réactions et réagissez !  

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Handicap.fr. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, sans accord. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 02-11-2018 par Labetoulle André :
Je connais Emmanuelle par rapport au Ré-tour , participante et dans mon groupe , dommage q'elle quitte la présidence du Comité paralympique.

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr