Travailleurs handicapés : une vie après l'embauche ?

Résumé : Après la phase 1 d'" inclusion ", voici la phase 2 de " maintien dans l'emploi ". Une nouvelle ère de préoccupations qui semble agiter entreprises et travailleurs handicapés... Embaucher c'est bien, mais pas avec option placard !

Par , le 

Réagissez à cet article !

Avant, et surtout depuis la loi de 2005, la priorité c'était l'inclusion des personnes handicapées dans l'emploi. Le fameux 6 % ! Mobilisation des entreprises pour échapper à la sanction, campagnes de recrutement, effets d'annonces, colloques... Embaucher, embaucher, on n'entendait plus que cela ! Après cette prise de conscience toute relative (car de nombreux travailleurs handicapés sont loin de partager cet enthousiasme !), une nouvelle ère semble s'ouvrir, celle du « maintien dans l'emploi ». Car une fois les recrues hors d'eau, hors d'air entre les murs, pour eux, il se passe quoi ? « I am not a number » scandait le Prisonnier. « I am not a quota » pourrait lui emprunter le travailleur handicapé.

Des potiches sans avenir ?


Les entreprises sont-elles réellement en mesure de proposer autre chose qu'un siège et deux accoudoirs à ces nouvelles recrues qui, il faut oser le dire, ne sont pas toujours désirées ? Ou leur promet-on une carrière de potiche, « socialement correcte » mais dénuée d'intérêt ? Qu'en-est-il des aménagements de poste, de la prise en compte de l'évolution du handicap au cours de la vie professionnelle, de la formation à l'intérieur de l'entreprise, de l'évaluation continue, de l'intégration réelle au sein des équipes, de l'intérêt de la tâche et surtout de la perspective de carrière et de promotion... D'autant que la situation actuelle est rendue plus critique encore par l'évolution du profil des travailleurs liée au vieillissement de la population active, à l'allongement de la durée de vie au travail ou encore à l'augmentation des maladies professionnelles. Face à tous ces paramètres, il semble temps d'agir...

Défenseur des droits : handicap, 1ère cause de saisine


Maryvonne Lyazid, adjointe au Défenseur des droits, témoigne en ce sens : « Les saisines soumises au Défenseur des droits sont un effet loupe de la société française. Avec 20 %, le handicap est devenu la première cause de saisine. Parmi elles, 50 % concernent la question de l'emploi. Il y a quelques années encore, elles portaient sur le refus d'embauche. Aujourd'hui, elles sont surtout motivées par l'absence d'évolution de carrière. » C'est donc sur cette question que se sont penchés deux récents évènements. Le premier, en novembre 2012, lors d'une conférence « Maintien dans l'emploi et management : quels leviers d'actions ?». Le second, en janvier 2013, au sein du CESE (Conseil économique, social et environnemental), lors du forum ouvert « Recruté, et après ? » organisé par l'association Entreprises et handicap (lire article en lien).

Forum : le point zéro ?


« Je ne crois pas dans l'égalité des chances mais dans celle des parcours, explique à cette occasion Jean-Paul Delevoye, président du CESE. Quand la différence est stigmatisée, elle écrase l'individu, lorsqu'elle est valorisée, elle l'enrichit. En France, on vous met devant vos échecs et pas devant vos potentialités Embaucher, c'était la phase 1 ; il faut dorénavant se pencher sur la phase 2 : maintenir dans l'emploi ! ». « Un sujet que nous connaissons très mal, très peu traité, consent Jean-Cyril Spinetta, vice-président d'Entreprises et handicap, et président du groupe Air France-KLM. » Ce forum en serait-il le point zéro ?

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Handicap.fr. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, sans accord.

Réagissez à cet article !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Tous les liens


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr