Une "princesse" en béquilles dans un catalogue de jouets

Résumé : Une marque de supermarchés américains fait figurer, dans son catalogue de jouets, des enfants "différents". Une tendance qui leur permet de s'afficher dans toute leur singularité. Etre vu, c'est exister !

Par , le 

Réagissez à cet article !

A quelques jours d'Halloween, les déguisements se vendent aux Etats-Unis comme des petits pains et les catalogues inondent les boites aux lettres des consommateurs américains. Bonne surprise en cet automne 2015 : une chaîne de supermarchés fait poser des enfants « différents ».

La Reine des Neiges en béquilles

Une petite fille, vêtue de la robe bleue de la princesse Elsa dans le dessin animé La Reine des Neiges... appuyée sur des béquilles et avec des chaussures orthopédiques ! Quand certains déplorent une opération marketing, la plupart y voient une démarche tout à fait légitime. Certes cette campagne a fait parler d'elle, offrant aux magasins Target des retombées internationales, mais ce parti-pris inclusif permet avant tout à des enfants handicapés d'apparaître dans toute leur singularité. Dans une société de l'image, être vu, c'est exister ! Un parti-pris rare dans la pub mais qui commence à faire son chemin dans ce milieu pourtant très stéréotypé...

Trisomie 21 : des précédents...

Depuis 2012, Target invite également dans ses catalogues des enfants porteurs de trisomie 21. Ce n'est pas une première puisque d'autres, à travers le monde, ont pris ce parti. C'était notamment le cas pour la jolie bouille de Clara, bébé trisomique, qui a inspiré une marque de déco espagnole (article en lien ci-dessous) en avril 2014. En décembre 2012 déjà, Seb, un petit Anglais trisomique, s'affichait dans la nouvelle campagne de Noël de Mark and Spencer. En France, en juillet 2014, la marque Baby Alpaga a, elle aussi, craqué pour le minois de Paul, 2 ans. Tout a commencé en 1998 avec la cultissime campagne de Benetton où apparaissait le visage radieux d'un jeune homme trisomique. Depuis, la différence s'invite de plus en plus souvent dans les castings. Et c'est tant mieux !

Réagissez à cet article !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr