Le Népal interdit ses sommets aux grimpeurs handicapés ?

Résumé : Le Népal veut-il empêcher les personnes handicapées d'atteindre les sommets? C'est en tout cas la menace qui pèse sur les alpinistes "sévèrement handicapés ou trop âgés". Question de sécurité en cas de danger...

Par , le 

Réagissez à cet article !

Sans bras ou sans jambes, fini l'Everest ? Le Népal étudie en effet la possibilité d'interdire aux personnes sévèrement handicapées ou trop âgées d'escalader l'Everest ou d'autres sommets du pays, a indiqué le 28 septembre 2015 le chef de son département du tourisme. Cette proposition a été rendue publique cinq mois après la mort de 18 personnes dans le camp de base de l'Everest, dans une avalanche déclenchée par un tremblement de terre.

« Nous ne pensons pas que nous devrions accorder des permis (d'escalade) à des personnes qui ne peuvent pas voir ou marcher, ou qui n'ont pas de bras », a déclaré à l'AFP ce responsable, Govinda Karki. « Escalader l'Everest n'est pas une plaisanterie », a-t-il souligné. « Ce n'est pas une question de discrimination : comment voulez-vous faire de l'escalade sans jambes ? Quelqu'un va devoir vous porter ».

Un Néo-Zélandais, Mark Inglis, qui avait perdu ses deux jambes, est devenu en 2006 le premier double amputé à atteindre le sommet de l'Everest. Un aveugle, l'Américain Erik Weihenmayer, avait accompli le même exploit en 2001. Et le Japonais Yuichiro Miura est à ce jour l'homme le plus âgé à l'avoir réussi, à l'âge de 80 ans. La suggestion de M. Karki a été accueillie avec une grande réticence dans le secteur de l'alpinisme à Katmandou, l'experte en alpinisme Elizabeth Hawley la qualifiant d'« injustifiée ».


© Vladimir Wrangel/Fotolia

Réagissez à cet article !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2017) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches