Handicapés, ces talents hors normes vont tout déchirer !

Résumé : 40 lieux de spectacle, 60 rendez-vous, une fête endiablée dans les Yvelines et le Val d'Oise pour le Festival(s) Orphée-Viva la vida qui met à l'affiche l'immense talent de comédiens handicapés. Du 27 septembre au 21 octobre. A ne pas manquer !

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

« Oyez, oyez, arrivez donc par ici et préparez-vous à n'en croire ni vos yeux ni vos oreilles ! » Lever de rideau au théâtre Montansier de Versailles le 27 septembre 2016. C'est parti pour presque un mois de programmation « hors normes », puisque ces spectacles seront en effet menés tambour battant par des artistes pour la plupart en situation de handicap. Le meilleur de l'art et du handicap, en France et en Europe, c'est en effet le thème du Festival(s) Orphée-Viva la Vida qui déploie sa créativité jusqu'au 21 octobre dans une quarantaine de lieux du Val d'Oise et des Yvelines, avec une extension parisienne à la Maison des Métallos pour une performance musicale décalée.

Les meilleures troupes en Europe

Cette édition 2016 est la réunion de ces deux évènements dont le destin a été longtemps parallèle. Pour une soixantaine de dates, elle investit théâtres, cinémas, bibliothèques, avec un programme haut en couleurs, où l'audace se mêle à l'émotion, l'absurde à la beauté. Une rencontre professionnelle aura également lieu au tout nouvel hôpital de Gonesse le 6 octobre pour développer l'accessibilité culturelle sur les deux territoires tandis qu'un colloque « Art et handicap » se tiendra le 14 octobre au théâtre de l'Apostrophe (Louvrais), à Pontoise. Les deux co-directeurs, Olivier Couder (Viva la vida) et Richard Leteurtre (Orphée), espèrent qu'à travers cet évènement, « le grand public prendra conscience que le handicap ne se signe pas seulement avec des déficiences mais qu'il peut aussi comporter des aptitudes insoupçonnées, au-delà des seules compétences mathématiques des autistes, si souvent montées en épingle ».

Un programme richissime

Au programme (sur le site du festival en lien ci-dessous), le Disabled theater de Jérôme Bel, l'International visual theatre, le Cabaret des frissons garantis avec la troupe du Théâtre du Cristal composée de comédiens professionnels travailleurs d'Esat. Mais aussi un one-man-show, des ballets, de la musique pop électro, du théâtre en langue des signes, des contes, des rencontres… Place également au 7e art à l'occasion de plusieurs rendez-vous dans les cinémas des deux départements, en partie grâce au partenariat avec Ciné ma différence qui a pour ambition d'ouvrir les salles obscures aux cinéphiles en situation de handicap, notamment mental. A noter, la journée marathon du 1er octobre au théâtre Paul Eluard de Bezons (95) où seront projetés cinq films à succès, dont La famille Bélier.

Faire tomber les murs des institutions

C'est aussi un travail ambitieux auprès des établissements médico-sociaux qui est mis en œuvre pour inciter leurs résidents de pousser la porte des salles de spectacle, favorisant ainsi la mixité sociale, mais aussi, pourquoi pas, leur proposer de monter sur scène. « Pour une fois, on ne les a pas oubliés et on les considère autrement que comme diminués en tout et bons à rien, » poursuit la direction artistique du festival. Quant à Hugues Sibille, président de la fondation Crédit coopératif, mécène de l'évènement, il se dit convaincu que « l'accès des personnes handicapées au théâtre permet de lutter contre l'exclusion, renforce la citoyenneté et crée des passerelles avec le grand public. Le monde de la culture ne doit pas seulement être réservé à une élite ». Il dit avoir ressenti, devant ces spectacles, une « émotion exceptionnelle » Et de conclure : « Cela fonctionne car la qualité de la programmation de ce festival assure sa pérennité ».

Des transports à la demande dans le 95

Reste le problème, majeur, de l'accès aux lieux de culture, par manque de transport adapté. Pour permettre à tous de se joindre à la fête, un service gratuit de navettes est mis en place durant toute la durée du festival sur le département du Val d'Oise. Rendu possible grâce à l'implication de nombreux bénévoles, il comprend le transport depuis le domicile jusqu'à la salle de spectacle (pour en bénéficier, contacter, deux jours à l'avance, le pôle Art et handicap du Théâtre du Cristal au 01 30 37 87 47).

© Festival Orphée-Viva la vida

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

Sur le web

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 27-09-2016 par Walter Salens :
Sans cet article, ce Festival me serait passé sous le nez et les yeux.Petite remarque sur leur site: la programmation est exprimée par vignettes, à ouvrir pour connaître détails et lieu. Une programmation mise en liste simple, avec l'adresse du lieu faciliterait, au départ, le choix.
Retrouvé dans Cinéma, avec grand plaisir, quelques films remarquables dont : "Les Sessions", "Gabriëlle" et même un ancêtre "Miracle en Alabama" dédié à l'histoire de Helen Keller.
Thanks to handicap.fr

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches