Sexe, amour et handicap : le film qui déflore les tabous

Résumé : " The sessions " : l'histoire vraie et bouleversante d'un homme que son handicap a privé de tout. Grâce à une " thérapeute du sexe ", il perd sa virginité et apprend à aimer. L'occasion de mettre en images un sujet brûlant. Sortie le 6 mars.

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

Mark fait paraître une petite annonce : « Homme, 38 ans, cherche femme pour relation amoureuse, et plus si affinités. En revanche paralysé. Amatrices de promenades sur la plage s'abstenir... ». C'est l'histoire vraie du poète et journaliste Mark O'Brien (joué par John Hawkes) qui, à 38 ans, décide de perdre sa virginité. Mark a une particularité ; après avoir survécu à une attaque de polio dans l'enfance, il passe la majeure partie de son temps dans un poumon d'acier dont il ne sort que quelques heures par semaine, toujours allongé sur un lit roulant. Difficile, dans ces conditions, d'espérer une vie amoureuse ordinaire... Il écrivait à ce sujet : « Je ne pensais pas mériter d'être aimé. Mon désir sexuel frustré semblait n'être qu'un fléau supplémentaire qui m'était infligé par un Dieu cruel. »

Une vraie thérapie

Bientôt quadra, il décide de ne plus se priver des plaisirs de la vie, notamment charnels, et sollicite les services d'une assistante sexuelle. Cherryl (Helen Hunt) pratique son « métier » avec application, franchise et enthousiasme. Cette mère de famille l'a choisi, en parle à son mari sur l'oreiller. Mark raconte ces « séances » (six « sessions », pas une de plus !) dans un article publié en 1990 dans le magazine littéraire « The Sun ». C'est lui qui a inspiré le scénario de ce film réalisé par Ben Lewin (qui a lui-même contracté la polio lorsqu'il était enfant). « Lors de l'écriture, confie-t-il, Cherryl m'a dit qu'elle avait pris des notes. C'étaient celles d'une thérapeute clinicienne, pas d'une travailleuse du sexe. Pour la première fois, j'ai compris combien elle était fascinante. » Aujourd'hui grand-mère, elle continue à pratiquer son métier.

Un tabou traité avec humour

Comment aborder ce sujet difficile qui alimente, notamment dans notre pays, de vives polémiques, pro-assistanat contre anti-prostitution se livrant à une bataille farouche ? Ben Lewin a pris le parti de traiter la chose de manière réaliste, sans détour. Cela suppose quelques scènes « cash » qui ont d'ailleurs valu au film une interdiction aux moins de 17 ans aux Etats-Unis (tout public en France). Mais jamais aucun voyeurisme, ni dans les images ni dans le propos. La prévenance et la timidité de Mark O'Brien débarrassent l'histoire de toute intention pernicieuse. Le sujet a beau être grave, l'humour est au rendez-vous qui permet de faire « avaler la pilule » quand certains seraient tentés de s'insurger.

Une relation « bénie »

D'autant que Mark obtient la « caution solidaire de l'Eglise » en la personne d'un prêtre (William H. Macy), bien perplexe face à cette requête totalement inédite. Il finit par lui donner sa bénédiction et lui offre une oreille attentive tandis qu'il part à la découverte des mystères de la vie. Même si ce personnage est une pure fiction, Mark était un catholique pratiquant qui, angoissé par la situation morale délicate liée à sa virginité, a consulté plusieurs prêtres, dont au moins un lui a recommandé d'avoir des relations sexuelles.

Une histoire d'amours

Dans ce « contrat professionnel », s'immiscent aussi les sentiments. Car « The sessions » est avant tout une histoire d'amour, ou plutôt d'amours. On ne vous en dit pas plus car cette quête singulière se vit aussi comme un suspens. Mark O'Brien connaîtra-t-il enfin l'apaisement du corps... et du cœur ? Préparez-vous à verser quelques larmes au moment du The End.

La première de ce film (dé)culoté a eu lieu au Festival du film de Sundance où il a remporté le Prix du public. Depuis, il cumule les hommages. Parmi eux, Helen Hunt est nominée aux Oscar et Golden Globes 2013 en tant que meilleure actrice dans un second rôle. Pour sa prestation remarquable, John Hawkes convoite, quant à lui, le prix du meilleur acteur aux Golden Globes.

Sortie en salles le 6 mars 2013

« The sessions », écrit et réalisé par Ben Lewin, avec John Hawkes, Helen Hunt et William H. Macy. Durée : 1 h 35
Bande annonce :  www.youtube.com/watch?v=Jgn38o3tQ5g&feature=youtu.be

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Handicap.fr. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, sans accord. »

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Tous les liens


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 26-02-2013 par Walter Salens :
Comme déjà écrit pour l'article "Le Président interpellé", au-delà de la bande-annonce, tapez The Sessions dans Google pour trouver d'autres extraits de ce film et entretien avec le réalisateur et acteurs.

Le 26-02-2013 par Walter Salens :
J'oubliais: excellent article de la journaliste attitrée de handicap.fr.

Le 07-03-2013 par Walter Salens :
Vu hier;très fort. Qui va donner ses impressions?

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr