Match USA-Belgique : le " miracle " d'un supporter handicapé

Résumé : Match USA-Belgique. Un spectateur handicapé se lève de son fauteuil roulant et s'invite dans la rencontre arborant un slogan en faveur des enfants des favelas. Ce supporter italien engagé n'en est pas à son coup d'essai !

Par , le 

Réagissez à cet article !

La polémique avait déjà bien enflé autour de ce Mondial puisqu'on soupçonnait des personnes valides de s'être fait passer pour handicapées pour pouvoir bénéficier de tickets prioritaires pour des matches où les places sont rares et se négocient à prix d'or. Des miraculés s'étaient levés de leur fauteuil roulant au moment des buts, oubliant, dans leur enthousiasme, leur scénario initial. Mais c'est un nouveau miraculé qui fait parler de lui, images à l'appui.

Hommage aux enfants des favelas

Le 1er juillet 2014, à l'occasion de la huitième de finale Etats-Unis/Belgique qui se dispute dans l'Arena Fonte Nova à Salvador de Bahia, on voit un jeune supporter bondir de son fauteuil roulant, dans l'espace réservé proche de la pelouse, enjamber la rambarde et se précipiter sur le terrain pour interrompre la rencontre. Il a beau arborer un tee-shirt Superman, on assiste là à un sacré « miracle ». Il court impunément parmi les joueurs, en arborant un tee-shirt où figurent deux messages. Le premier, « Sauvez les enfants des favelas », est adressé au gouvernement brésilien accusé d'avoir dépensé des milliards d'euros pour cette compétition au détriment des plus pauvres. Le second « #CiroVive » est un hommage à Ciro Esposito, un supporter de l'équipe de Naples décédé une semaine auparavant à la suite d'affrontements en marge de la finale de la Coupe d'Italie. Pendant plus d'une minute, Superman occupe le terrain avant d'être maîtrisé par la sécurité.

Un perturbateur pour la bonne cause

Ce jeune Italien de 27 ans, Mario Ferri, est un habitué de ce genre de fantaisie puisqu'il a été interdit de matchs en Angleterre et en Italie. Surnommé le « Faucon », ce récidiviste déjà fiché par Interpol, a pris l'habitude de perturber les matches depuis 2007, toujours pour mettre en lumière de grandes causes humanitaires. La police brésilienne lui a donné trois jours pour quitter le pays sous peine d'emprisonnement. Le jeune homme promis de faire don de son fauteuil roulant.

Réagissez à cet article !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr