Emploi et handicap : ça pédale dur pour l'inclusion pro

Résumé : Départ en grandes pompes pour la 4e édition du Free handi'se trophy depuis le château de Versailles. 800 km pour les concurrents handicapés et valides, et leurs managers, sur ce raid inter-entreprises. Arrivée à Brest le 30 mai 2015.

Par , le 

Réagissez à cet article !

C'est parti ! Ils se sont élancés depuis la place d'Armes du château de Versailles le 23 mai 2015. Déjà aux portes de la Manche, droit devant vers la Bretagne et toujours pas un goutte de pluie. Mettre un claque aux idées reçues, c'est un peu le credo du Free handi'se trophy. 22 équipes, 44 concurrents et 11 grandes entreprises engagés dans la 4e édition de ce raid inter-entreprises qui réunit collaborateurs valides et handicapés. Elles s'appellent Accor, La Poste, SNCF, Humanis et ont décidé de faire bouger les lignes sur le handicap dans le milieu professionnel… Cette année, le Château de Versailles vient lui aussi grossir les rangs, offrant à cette aventure un cadre de départ « royal ».

Des nuits à la dure

En 2015, ce bataillon insolite a pour mission de boucler un Paris-Brest. Une odyssée savoureuse avec la crème des équipes ! 800 km avec deux moyens de locomotion mis à disposition : un canoë et un vélo tandem adapté que l'on conduit à moitié couché. Pas question pour autant de se reposer. L'objectif de cette épopée est de « donner l'exemple » afin de booster les entreprises et les acteurs publics qui souhaitent offrir une vraie impulsion à leur politique handicap. Plus qu'un symbole, une démarche volontaire et une salve d'énergie positive ! De villes en villages, la caravane déboule avec son flot de supporters ; sorte de mini Tour de France qui interpelle à chaque nouvelle édition davantage de maires et de spectateurs. A mi-parcours, la fatigue commence à se faire sentir, d'autant que les nuits se font « à la dure », sous la tente, mais la cohésion du groupe permet, quoi qu'il arrive, d'arriver à bon port.

Les managers dans la course

Selon Florence Beaune, initiatrice de ce projet, « décrets et lois n'y feront rien si les salariés ne vivent pas une vraie rencontre avec le handicap, si les dirigeants ne s'impliquent pas personnellement, si l'entreprise dans son ensemble n'est pas mobilisée. » Elle a donc relevé le pari de mettre les « boss » en short puisque, cette année encore, ils sont une centaine de directeurs généraux et top managers à prêter main-forte à leurs forces vives. Le 22 mai, à la veille du grand départ, certains étaient présents à l'Hôtel de ville de Paris pour apporter leur soutien. Et, durant le raid, la plupart n'hésitent pas à mouiller la chemise en participant à une ou plusieurs étapes.

L'arrivée est prévue le 30 mai aux confins du Finistère, là où finit la terre... Cet engagement professionnel et sociétal n'en est pourtant qu'à ses débuts avec un message d'avenir : convaincre que toute forme de différence est une force pour les entreprises et que la cohésion du groupe permet de repousser toutes les limites.

Réagissez à cet article !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

Sur le web

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr