Accessibilité : Futuroscope au crible par 2 globe-rollers

Résumé : Ils ont tout fouillé, tout testé, tout vérifié... Rudy et Julien, deux frères, dont un en fauteuil, ont passé au crible l'accessibilité du Futuroscope. Bilan très enthousiaste pour ce parc européen de l'image, à découvrir dans une vidéo.

Par , le 

Réagissez à cet article !

Deux frères, Julien et Rudy, grands voyageurs, ne reculent devant aucune frontière mais peuvent parfois rester coincés entre deux… pavés ! Le genre de galère que Rudy connait bien puisqu'il est en fauteuil roulant. Atteint d'une forme rare de myopathie, il a décidé de parcourir la planète, pour son propre plaisir, et pourquoi pas celui des autres. Alors, au fil de ses pérégrinations, le binôme (article complet en lien ci-dessous) glane informations et images qu'il divulgue ensuite en ligne sur le site Handilol. Son objectif : aider les personnes concernées par un handicap moteur (mais pas que !) à préparer leur voyage mais également sensibiliser le grand public à l'importance de l'accessibilité ! Dans ce tour d'Europe à roulettes, déjà quelques belles destinations : Barcelone, Londres, la Croatie, Rome, Venise…

Toutes les étapes de la visite

En mars 2015, les deux globe-rollers se sont rendus au parc du Futuroscope, à Poitiers, à l'occasion du festival Croiz'y (article en lien ci-dessous), festival du handicap positif qui récompense des courts-métrages amateurs sur ce thème. Une aubaine pour ces addicts de la vidéo ! En bons testeurs, ils en ont profité pour passer au crible l'accessibilité de ce parc européen de l'image ; logements, sanitaires, restaurants, transport, tarifs, aucune étape de la visite n'a échappé à l'œil des experts. Bilan totalement enthousiaste, détaillé à travers un descriptif complet des services (lien ci-dessous) et mis en image dans un petit film qui ne manque pas de malice…

Des améliorations prises en compte ?

« Nous avons à cœur de montrer que ce parc mérite son label Tourisme et handicap car il a été très bien conçu et réfléchi, explique Julien. Quand nous comparons à Disneyland Paris, rien à voir ! ». Ravis de constater que la quasi-totalité des attractions sont accessibles, avec un coupe-fil pour les visiteurs handicapés et leurs accompagnants, tandis que tous les hôtels du site proposent des chambres adaptées. Selon Rudy, « le personnel est très prévenant, et il ne faut pas hésiter à le solliciter ». La direction du parc n'a pas manqué de les remercier pour leur témoignage et a assuré qu'elle allait prendre en compte leurs propositions d'amélioration. Et parce que rien n'arrête ces deux boulimiques de découverte, ils en ont profité pour faire un détour par le cœur historique de Poitiers, avant de reprendre le TGV la bouche pleine de… macarons !

Réagissez à cet article !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches