Gîte adapté : avec un accueil bien pensé, ça marche !

Résumé : Chef de service éducatif dans un ESAT, Jean-Yves Hercouët décide, en mai 2008, d'ouvrir un gîte adapté aux vacanciers handicapés, " Rand'eau pour tous ", à Saint-Congard (56). Partage d'une expérience riche et réussie...

Par , le 

Un gîte tout en bois, lumineux, proche de Malestroit, petite cité bretonne de caractère... 170 m² sur un terrain clos de 3 500 m², en bordure du canal de Nantes à Brest. Un nom qui coule de source : « Rand'eau pour tous ». Son accès direct au halage invite à des promenades et randonnées à pied, en VTT, ou en joëlette, fauteuil ou module tout terrain. Car cette étape de charme au cœur de la Bretagne a la particularité d'avoir été pensée pour les vacanciers handicapés. Aucun détail n'est laissé au hasard. « Un certain nombre de gîtes annoncent disposer de chambres adaptées, explique Jean-Yves Hercouët, son créateur. Ce qui ne signifie pas que le reste le soit. » Il a donc préféré aménager un bâtiment de plain-pied et l'équiper pour le rendre accessible aux quatre formes de handicap, dont 7 places pour les personnes à mobilité réduite. Il a, à ce titre, obtenu le label Tourisme et handicap, ainsi que le prix du Challenge Tourisme & Accessibilité 2009 en Bretagne.

Des services sur-mesure


Bien sûr, de tels aménagements représentent un coût sensiblement supplémentaire qui nécessitera plus de temps pour rentabiliser les dépenses engagées. « Mais nous ne regrettons rien car, à défaut de nous enrichir, ce choix constitue une aventure humaine extraordinaire. Il faut dire que, même si nous diversifions notre accueil avec des randonneurs, des groupes d'amis ou Cap ados de Nantes, nous avons fait le choix de privilégier les personnes porteuses de handicap. » Jean-Yves offre ainsi à ses vacanciers une précieuse expertise car il sait à qui s'adresser pour trouver un équipement spécifique, par exemple un lève-personne. Même si ce chef de service éducatif dans un ESAT était déjà sensibilisé au public du secteur du travail protégé et avait acquis les bons réflexes, il a tout appris sur le tas. Son accueil prévenant et soigné a participé au succès de son projet.

Solidarité de voisinage


De la part des voisins, aucune réticence, même si, au début, certains craignaient que Jean-Yves ne soit en train de construire une « annexe » de son ESAT ! Depuis, l'intérêt porté à ses vacanciers ne s'est jamais démenti. L'un emmène avec lui un groupe de jeunes d'un IEM de Rouen dans une partie de pêche. Une autre fois, lors des vacances de la Toussaint, les éducateurs n'hésitent pas à faire le tour des maisons avoisinantes pour demander si elles acceptent d'ouvrir leur porte aux enfants venus pour fêter Halloween, rencontrant un bel enthousiasme de leur part. Lors du réveillon du Nouvel an, c'est un groupe d'adultes handicapés qui désire participer au repas du village. Plus de place ! Qu'à cela ne tienne, les organisateurs décident de rajouter une table, et même de proposer une ristourne pour respecter le budget prévu. Aujourd'hui, il s'est créé une véritable dynamique qui implique tant les groupes que le voisinage. Rand'eau pour tous est totalement intégré aux activités de la commune, et met, par exemple, à disposition son terrain de 3 000 m² lors de la Fête du canal de Nantes à Brest ou accueille, avec d'autres voisins, le Festival du conte chez l'habitant du pays de Ploërmel. Pour la première fois en 2012, le gîte a ouvert ses portes aux résidents d'une maison de retraite voisine pour un séjour bien-être et cocooning.

Des clients heureux et fidèles


Après quatre ans, le bilan est plutôt encourageant. 23 semaines occupées en 2012 an pour ce gîte ouvert toute l'année. Hormis deux saisons plutôt creuses, d'octobre à début décembre et de janvier à mars, la clientèle répond présent. « Il faudrait 26 semaines de location pour aller au-delà du simple remboursement de nos emprunts immobiliers. Pour l'instant, nous nous contentons de rentrer dans nos frais. » Le gîte est loué à une association de tourisme adapté du 1er juillet au 31 août, ce qui lui assure une sécurité financière. Pour le reste, Jean-Yves s'en remet à son principal moyen de promotion, son site internet, très bien référencé. La plupart des clients ont connu le gîte en tapant « gîte pour personnes handicapées » dans un moteur de recherche. Le bouche à oreille a fait le reste. Les clients repartent heureux, ils en parlent autour d'eux ! Et deviennent fidèles.

Une chaîne de loisirs adaptés


A l'occasion de la parution d'un article dans Lien social en 2009, Jean-Yves a été contacté par une monitrice d'atelier travaillant, elle aussi, en ESAT, et qui avait ouvert dans le même esprit le Gîte de la Barnière, dans le Cantal. « Comme nous, elle ne conçoit pas de recevoir des personnes atteintes de handicap pour les laisser enfermées ». Alors, tous deux ont eu la même idée : proposer, autour de chez eux, une chaîne de services, d'établissements et de sites culturels accessibles aux personnes à mobilité réduite. Ils sont donc en mesure d'indiquer de quelle manière un restaurant, une piscine, un cinéma ou un magasin vont accueillir le groupe. « C'est cela aussi qui donne envie aux gens de revenir » conclut Jean-Yves.

www.gite56.com


« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Handicap.fr. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, sans accord. »

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Tous les liens

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr