Hamon dévoile son projet pour le handicap : 10 pages !

Résumé : 10 pages de mesures en faveur des personnes handicapées promises par Benoit Hamon. Le candidat socialiste dévoile son programme le 24 mars 2017. Il propose la création d'un ministère dédié et appelle à une "république bienveillante et inclusive".

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

Après avoir visité une entreprise employant une dizaine d'adultes autistes à Bleury-Saint-Symphorien (Eure-et-Loir), le candidat socialiste à la présidentielle Benoit Hamon a appelé à construire "une société bienveillante à l'égard des personnes en situation de handicap", un de ses slogans de campagne. Il y a dévoilé son programme handicap (en lien ci-dessous).

Ni mépris ni condescendance

Sur une "question majeure de notre société", il a plaidé pour des solutions "ajustées et individualisées", notamment pour les personnes souffrant de troubles autistiques. "Election après élection, cette question est oubliée. Il y a un refus de voir et d'affronter la réalité du handicap", a estimé ce député PS et ancien ministre, disant souscrire "pleinement" à l'appel à la solidarité formulé la veille par Nicolas Hulot (article en lien ci-dessous). "Je ne serai pas de ceux qui relativisent la place du handicap et qui l'instrumentalisent. Il n'y a rien de pire que de regarder le handicap avec mépris et condescendance", a-t-il ajouté dans une référence à François Fillon, qui s'était défendu d'être autiste en refusant de renoncer à sa candidature face aux soupçons d'emploi fictifs de sa femme notamment.

Un ministère à part

Pour "donner le contrôle" de leur vie aux personnes handicapées et "les clés de l'autonomie", M. Hamon propose de créer "un ministère à part" et de "mettre fin au cloisonnement du politique au handicap afin que les personnes concernées puissent vivre pleinement leur citoyenneté". Le vainqueur de la primaire PS élargie souhaite aussi que tout projet de loi puisse "s'interroger sur la place des personnes handicapées et leur accès aux droits". Il défend aussi un "corps d'inspection" pour "prévenir la discrimination". Ainsi, cet ancien ministre de l'Education s'engage à rendre plus inclusive l'école et limiter le nombre d'élèves par classe, notamment lorsqu'elles accueillent des enfants autistes, à améliorer l'accessibilité des personnes handicapées à l'enseignement supérieur, en misant surtout sur le numérique.

AAH augmentée de 10 %

Il promet d'augmenter de 10% l'allocation adultes handicapés (AAH) pour les prévenir de la précarité. M. Hamon plaide aussi pour "une meilleure prise en charge" de l'autisme, via un quatrième plan autisme d'un budget de 180 millions d'euros sur 2017-2021, en créant davantage de places dans le médico-social, ou en soutenant les territoires d'outremer. Le candidat socialiste, soulignant au passage les progrès sur ces questions dans le quinquennat Hollande, veut globalement améliorer l'accès à l'emploi, au logement, au sport, à l'audiovisuel et aux télécommunications pour limiter l'hémorragie de familles poussées à l'expatriation pour défaut de prise en charge.

Il souhaite également renforcer l'accès et le maintien à l'emploi des accompagnants, en leur accordant de "nouveaux droits" (formation, suivi psychologique, structures de répit, etc.).

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

Sur le web

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2017) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 25-03-2017 par Rofo65 :
Beaucoup de promesses avant seront elles tenues

Le 30-03-2017 par BIENVENU Isabelle :
J'ai lu ce document, et je ne me suis pas retrouvée dans ces situations: Je ne touche pas l'AAH, mais une pension d'invalidité de 890 euros. Je n'ai pas les mêmes droits que les personnes qui touchent l'AAH, mais j'ai les mêmes difficultés. Je vis seule, j'ai 58 ans, et l'accompagnement social est inexistant, je ne rentre jamais dans la bonne catégorie. Pourquoi parle-t-on toujours des Handicapés, et omettons les Invalides? Il faudrait une fois pour toutes expliquer les points communs et différences, et harmoniser le traitement de leur situation.

Le 06-04-2017 par CHRISTINE :
BRAVO JE SUIS MAMAN D UNE JEUNE FILLE EN SITUATION DE HANDICAP MENTAL ET JE SUIS EN ACCORD AVEC CE PROGRAMME ET LE MINISTERE ME PARAIT INTERESSANT

Le 09-04-2017 par Martine :
Bonjour, Hamon, et qu'est ce que vous allez faire pour les handicapés souffrant des troubles psychiques. Moi, je touche 600 euros par moi à 700 si jours plein, j'aimerai avoir une pension contre ma maladie car je n'ai rien à part 700 euros ou 600 euros. 1200 euros par mois me facilitera mes problèmes.

Le 10-04-2017 par Decoux fabienne :
Le 10-04-2017 bonjour,merci pour ce programme intéressant je suis maman de 2 enfants adultes handicapés mental,se suis aidant pour l un et la loi ne prévoit pas 2 handicap par famille donc je n ai pas peutl etre pour l autre et pourtant je suis dans l obligation de m en couper et je trouve cela injuste!j ai dut arrêter de travailler totalement et je n ai pas le droit au complément pch car c est prévaut uniquement pour le handicap physique cela aussi est injuste et pour finir souvent les aides mdph ne sont pas bien adapter!merci a vous de prendre note.

Le 12-04-2017 par Ariane :
Donneriez-vous un statut aux mères/pères qui ont pris en charge l'éducation de leurs enfant handicapé à temps pleins 24h/24, 7j/7... et qui ont de ce fait faire une croix sur leurs avenir professionnel et financiers malgré leurs diplômes, leurs projets?
CE NE SONT pas des mères/pères au foyer car ils font des soins infirmiers, des gestes parfois de secours d'urgence, éduque a plein temps, donnent a manger, peu importe l'âge de l'enfant, ce n'est pas le quotidien d'une mère au foyer qui fait pas les mêmes gestes, et qui dépose son enfant à l'école dès l'âge de 3 ans, qui n'a pas a nourrir/laver/promener elle même sont enfant devenu ado...
quels statuts pour eux ?

Le 16-04-2017 par GAUTIER39 :
L'aide financière pour le handicap ne doit pas être un minima social car le handicap est là, indépendamment de la situation sociale ou familiale de la personne. Ce doit être une compensation financière du handicap. Exemple:la perte de revenus pour les personnes handicapées qui se marient est une injustice à mon sens.

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr