Antoine Aoun va rallier Caen depuis Pékin en handbike

Résumé : Après les Etats-Unis, l'Australie ou encore Beyrouth, Antoine Aoun repousse une nouvelle fois ses limites. Paraplégique, l'athlète va effectuer le trajet Pékin-Caen à vélo pendant deux mois. Une aventure sportive mais aussi écologique.

Par , le 

Réagissez à cet article !

Bientôt 30 ans que ça dure mais jamais lassé, bien au contraire ! Depuis 1986, Antoine Aoun, devenu paraplégique des suites d'une blessure de guerre en 1979, a parcouru plus de 25 000 kilomètres à travers la planète. A la force de ses bras et à bord de son handbike, il a multiplié les exploits : traversée des Etats-Unis, Caen-Beyrouth, tours d'Australie et d'Europe - pour ne citer que les plus mémorables. A partir du 1er septembre 2015, cet homme d'origine libanaise va écrire une nouvelle page de son (long) carnet de voyage. Départ de Pékin, la capitale chinoise, pour tenter de rejoindre « sa » ville, Caen. L'arrivée est prévue huit semaines plus tard.

6 000 kilomètres à vélo

Sur les 12 000 kilomètres de route séparant Caen de Pékin, Antoine ne « roulera » que sur la moitié du parcours. Au programme, les traversées d'une partie de la mythique Route de la soie, Kazakhstan, Russie, Biélorussie, Pologne, Allemagne, Pays-Bas et Belgique. Afin d'être dans les temps, c'est plus de 100 kilomètres qu'il devra avaler chaque jour. Pour parvenir à accomplir cette performance sportive, il lui a donc fallu s'entraîner, et pas qu'à moitié puisque sa préparation a exigé 15 heures d'exercices intensifs par semaine. Une fois sur place, il pourra néanmoins compter sur le soutien de ses trois compagnons d'aventure : Arthur, lui aussi paraplégique, Philippe, qui conduira un vélo classique, et Gloriana, une amie libanaise qui les suivra en voiture.

Objectif déclaré : le maillot vert !

Le second objectif de ce voyage, parrainé par Nicolas Hulot, est écologique. « Nous avons pour but de promouvoir la sauvegarde de l'environnement à travers des gestes simples. Nous souhaitons ainsi informer les populations locales de l'intérêt de préserver nos ressources naturelles et énergétiques », a expliqué Antoine, « écolo dans l'âme », lors de la présentation de son projet sur Weplaysport.fr, un site de financement participatif. La campagne, destinée à payer deux handbikes à 6 000 euros l'unité, n'a cependant pas porté ses fruits. Les dons n'ont pas dépassé le quart de la somme totale espérée. Qu'à cela ne tienne, le périple se fera avec le vélo qu'Antoine utilise au quotidien. A 54 ans, l'énergie du Normand semble, elle, inépuisable.

Réagissez à cet article !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Kevin Murgue, journaliste stagiaire Handicap.fr"


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr