La Dyspraxie

Résumé : La dyspraxie est un handicap invisible, souvent mal reconnu par les personnes extérieures. Et pourtant, il entraîne de lourdes conséquences physiques et mentales chez les enfants qui en sont atteints et remet en question leur autonomie.

Par , le 

Qu'est-ce-que c'est ?

La dyspraxie est une atteinte neurologique, provoquant des troubles, plus ou moins sévères, de la planification et de la coordination de mouvements déterminés.
La dyspraxie est un handicap invisible peu connu, qui concernerait cependant 3% à 6% des enfants.
Les personnes touchées présentent ainsi des difficultés à penser et organiser une action dans leur tête ou à exprimer leurs émotions, malgré une bonne habileté dans le langage. Ils se distinguent par une maladresse que l'on peut qualifier parfois de pathologique ce qui fait dire à Delphine Peltier-Buys, psychomotricienne « Les dyspraxiques sont des Pierre Richard permanents ».

Symptômes

Différents symptômes possibles sont associés à la dyspraxie :

  • Des troubles moteurs (maladresse, difficultés dans la réalisation d'actions quotidiennes, oublis, pas d'organisation...)
  • Dysgraphie (difficultés dans l'écriture manuscrite)
  • Troubles de la parole (difficultés d'élocution, apraxie)
  • Troubles oculaires (difficultés de lecture, à suivre sa ligne)

 Ces symptômes ont des conséquences réelles sur la vie sociale et courante des dyspraxiques.
Etant donné qu'il s'agit d'un handicap invisible, des malentendus, de l'incompréhension ou des difficultés à reconnaître le handicap apparaissent souvent entre la personne handicapée et les autres.
Ceci peut également entraîner un manque de confiance en soi et le renfermement.

Origines

La dyspraxie, reste encore très mystérieuse pour les chercheurs et les professionnels de la santé. Ainsi, les origines de ce handicap sont pour le moment très floues.
Des hypothèses ont cependant été émises sur plusieurs causes possibles :
- La prématurité
- Des causes génétiques/héréditaires en majorité
- Certaines lésions cérébrales, plus ou moins localisées. On parle alors de dyspraxie lésionnelle.

Traitement et suivi

La dyspraxie ne se soigne pas mais se soulage.
Diverses prises en charge sont donc envisageables avec des professionnels de la santé tels que des psychomotriciens, ergothérapeutes ou orthophonistes, pour une rééducation optimale.


Sites de référence :
Association « Dyspraxie France Dys » : http://www.dyspraxies.fr/
Association « Dyspraxique mais Fantastique » : http://www.dyspraxie.info/
Association Infor-dyspraxie : http://www.infor-dyspraxie.be/presentation.asp

 

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Tous les liens

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr