Résumé : L'objectif du programme RITHa : réussir l'intégration des travailleurs handicapés dans les entreprises, en partant de leur propre expérience et grâce à l'échange. Découvrez chaque semaine dans Handicap.fr un éclairage du guide RITHa n°1.

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

Souvent, DEMANDER UNE RQTH (reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé) apparaît comme une décision difficile, que l'on repousse jusqu'à la dernière limite. C'est une période où le besoin d'échanger est très important.

1 Mon médecin traitant et l'assistante sociale de mon entreprise m'en avaient parlé mais il fallait que cela « fasse son chemin dans ma tête ». C'est là qu'était le principal obstacle. L'assistante sociale m'a épaulée et m'a beaucoup soutenue pour faire la démarche.

2 J'en ai parlé au médecin du travail, qui m'a convaincu du bien-fondé de mon projet de prise en charge.
J'ai pris contact avec la MDPH puis l'Agefiph. L'accueil de ces deux organismes a été d'une qualité à laquelle
je ne m'attendais pas. Lorsque j'ai signalé à mon entreprise mon souhait de faire équiper mon poste de travail, j'avais tous les éléments nécessaires pour mon dossier.

3 J'ai tardé à me faire appareiller pour mon handicap auditif. Dans mes réunions j'étais devenu très strict :
j'exigeais qu'il n'y ait qu'une seule personne qui parle à la fois.
On me prenait pour un tortionnaire. En outre, dans une voiture, c'était impossible pour moi de discuter, car je n'entendais rien. J'ai été heureux de me faire reconnaître comme travailleur handicapé, car j'ai alors été reconnu en entier, dans ma globalité.

4 J'ai fait ma RQTH pour me protéger, car je sais qu'en montrant ce document on ne va pas me demander de porter des charges lourdes au travail. Sans la RQTH, je n'oserais pas dire « non » à des demandes répétées, ou aux gens qui oublient mon handicap. Je ne perçois rien, je n'ai demandé aucune indemnité, pas de passage en caisse facile, pas de logo pour pouvoir me garer, car je n'en ai pas besoin. Non, c'était juste pour me protéger.

5 Pour faire ma RQTH au bon moment, j'ai compris qu'il était important de repérer ce que la RQTH me permettait d'obtenir par rapport à mon handicap et mon maintien dans l'emploi, afin de faire coïncider ma situation de santé et mon travail. Quels en sont les avantages pour soi et pour l'entreprise ? Le bon moment
pourrait alors être quand la personne se sent prête et y voit un avantage, et également pour anticiper le besoin
d'une intervention de compensation pour le poste de travail.

Le regard du coach

La démarche de RQTH associe à une situation personnelle complexe, unique, originale, souvent douloureuse, un mot, « handicap », qui est anxiogène, porteur lui-même de représentations sociales, de croyances plutôt négatives. La démarche de RQTH est néanmoins salvatrice, car elle va permettre à la personne concernée d'aller au bout de l'acceptation de sa situation, d'exister plus pleinement, de ne plus cacher et compenser par elle-même les situations de handicap. Pour avancer plus facilement si vous êtes concerné, il vous est possible de dissocier la démarche en deux étapes : d'abord monter le dossier et le soumettre à la MDPH, et ensuite choisir de présenter ou non votre RQTH à votre employeur. Ces deux étapes sont complètement indépendantes.

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Handicap.fr. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, sans accord."

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

Sur le web


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 09-12-2013 par jean-luc :
Bonjour,
suite à plusieurs accidents de la route mon épouse souffre d'une hernie discale, d'un déplacement des vertèbres cervicales, etc.
Quels sont ses droits et comment les faire reconnaître ?
Merci
Jean-Luc

Le 08-11-2014 par JOSIANE J :
BJR J AI FAIS UNE DEMANDE DE RECONNAISSANCE DE MALADIE PROFESSIONNELLE A LA SS POUR UNE EPYCONDILITE DU COUDE DROIT ET TENOSYVITE DE QUERVAIN. JE NE PEUX PLUS PORTER DE CHARGES LOURDES DANS MON TRAVAIL . DOIS JE ATTENDRE LA REPONSE DE L ACCEPTATION DE MP DE LA SS POUR FAIRE UNE DEMANDE RQTH MERCI

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr