Handicap et sexualité : un nouvel espace sans tabou

Résumé : Lancement du CeRHeS : un nouveau centre pour promouvoir la santé sexuelle et la vie affective des personnes handicapées. Une expérience novatrice qui risque de briser bien des idées reçues.

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

Les personnes handicapées ne sont pas des anges, elles ont un sexe. Une question ô combien tabou mais qui a le mérite d'émerger ces dernières années. Alors, pour aller plus loin dans cette réflexion, ne manquait qu'un espace de référence pour en débattre et informer les personnes concernées. C'est avec cette ambition que le CeRHes a vu le jour. Basé à Villeurbanne (Rhône), il intervient sur l'ensemble du territoire français.

Vie affective et sexuelle

Ce « Centre ressources handicaps et sexualités » a donc pour principal objectif d'agir en faveur de la promotion de la santé sexuelle, de l'épanouissement et du respect de la vie intime et affective des personnes en situation de handicap. Créé à l'initiative de l'AFM, de l'APF, du GIHP et de Handicap International, il est également au service de leur entourage et des professionnels de l'accompagnement et du soin.

De nombreuses missions

Dans un domaine où tout reste à faire, le CeRHeS se dote de nombreuses missions :
- Recueillir et de mettre à disposition de ses membres et de leurs adhérents l'information relative à ces questions à travers un site internet dédié.
- Mener des actions de sensibilisation, d'éducation à la sexualité et d'accompagnement.
- Proposer des actions de formation professionnelle aux associations et aux établissements et services du médico-social.
- Développer des partenariats avec des professionnels, des chercheurs, des juristes afin de définir le cadre dans lequel la vie intime, affective et sexuelle des personnes en situation de handicap pourra être reconnue et vécue.
- Mener des actions, études et recherches visant à faire évoluer les pratiques professionnelles ainsi qu'à faciliter et encourager les initiatives afin d'améliorer cette prise en compte.

Des formations en 2013

Par ailleurs, le CeRHeS propose deux premières sessions de formation aux techniques d'animation de groupes d'expression centrés sur l'intimité et la vie affective et sexuelle, destiné aux professionnels de l'accompagnement et du soin auprès d'enfants, d'adolescents ou d'adultes en situation de handicap.

Ces deux sessions de 6 jours auront lieu :
- Les 13, 14, 15 février et 20,21, 22 mars 2013 à Lyon/Villeurbanne
- Les 7, 8, 9 octobre et 4, 5, 6 novembre 2013 à Paris

www.cerhes.org

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Handicap.fr. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit d'Handicap.fr»

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Tous les liens


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 21-09-2012 par kekejeff :
très intéressant... les personnes en situation de handicap peuvent avoir une sexualité tout à fait épanouie..voire débridée même.. ;) c'est cela aussi l'intégration ..!!

Le 26-09-2012 par Marc Pilon Québec :
Salut,
J'ai 47 ans. J'ai un fils de 22 ans. Je suis handicapé. J'ai toujours eu des blondes non handicapée. J'ai eu autant de blonde qu'une personne dite normale. L'handicap qui est accepté, n'emp;eche absolument pas les raprochements, au Québec (Canada)

Le 28-09-2012 par leilab :
Bonjour
Je souhaite participer à la formation du 7,8,9 à Paris. Où trouver le programme et comment s'y inscrire
Merci à vous

e

Le 30-11-2012 par Eric GOIN :
Bonjour. Je suis éducateur spécialisé, formateur dans un IRTS, notamment sur le
thème "sexualité et handicap mental". J'entends
aujourd'hui que "ça avance". Certes, les discours avancent, mais les actions
d'accompagnement, de prise en compte de la vie affective et sexuelle dans les
institutions demeurent souvent encore floues, voire maltraitantes. Je suis
évidemment très intéressé pour collaborer avec vous dans vos projets, et je suis prêt à apporter un éclairage aux professionnels qui le désireraient. Je veux conclure (pas assez de place pour élargir mon propos) en disant que faire avancer cette question, la mettre au
centre du débat public, c'est faire avancer la question de la dignité et de
"l'humanisation" auprès de tous, handicapés ou pas. Face aux « marchands de sexe », l'enjeu est de taille. Il s'agit d'un débat de société qui concerne chacun d'entre nous. Eric GOIN

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches