Expo à Paris : handicapés, ils font de la photo tout un art

Résumé : Une exposition " Brut photography " dans une galerie parisienne. Les six artistes exposés sont Japonais... et handicapés mentaux. Ils expriment leur créativité en argentique et noir et blanc. Jusqu'au 14 janvier 2014.

Par , le 

Réagissez à cet article !

En novembre 2013, « Absolument Excentrique » (lien ci-dessous), la plus grande exposition d'art brut et singulier contemporain jamais organisée en France, réunissait, à l'Hôtel de Ville de Paris, 160 artistes en situation de handicap mental ou psychique. En juin 2013, l'île d'Oléron accueillait « Une autre vision de l'art » (lien ci-dessous), 62 artistes internationaux, pour la moitié porteurs d'un handicap, autodidactes. Jusqu'au 14 janvier 2014, c'est au tour de la galerie in)(between (Paris-3ème) de mettre à l'honneur des photographes en situation de handicap mental, cette fois-ci Japonais. Preuve que ceux qui sont réputés « hors norme» peuvent faire preuve de créativité et de talent.

« Brut Photography » expose les photographies argentiques noir et blanc de six artistes bruts japonais issus de l'atelier Corners situé à Osaka. Pour ce faire, on a offert à chacun d'entre eux un petit appareil argentique. Après leur avoir enseigné quelques rudiments de technique - comment charger la pellicule, allumer et éteindre l'appareil -, ils ont eu entière liberté pour exprimer leur sensibilité. Chacun des six photographes a réalisé une série d'environ 72 clichés. Entièrement libres, ils ont disposé de leur appareil sans aucune contrainte temporelle. L'un d'eux a ainsi utilisé sa première pellicule en moins d'une journée alors qu'un autre a pris ses 36 premières images en deux mois.

Le résultat de ces six travaux est, d'une façon accidentelle, assez proche du style « street photography » caractéristique des œuvres d'artistes contemporains japonais. Libérées de tout canon esthétique ou culturel et de connaissance technique, ils révèlent une sensibilité exacerbée.

Une telle expo de photographies brutes japonaises est une première en France. Elle est visible jusqu'au 14 janvier 2014 au sein de in)(between gallery. Un livre rassemblant les différents clichés devrait paraître prochainement.

3 rue Sainte-Anastase - 75003 Paris
Entrée libre : mardi-samedi 11h-19h
Sur rendez-vous : lundi (journée) ou dimanche (14h00-16h30)

Réagissez à cet article !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

Sur le web

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr