Emploi et handicap : un forum ouvert, la parole pour tous !

Résumé : Comment donner aux personnes handicapées le moyen de s'exprimer ? C'est possible grâce au forum ouvert, une alternative aux colloques à sens unique ! Testé avec Entreprises et handicap. Efficace, pratique... Une autre façon de prendre la parole.

Par , le 

Réagissez à cet article !

Marre des colloques magistraux, des conférences soporifiques, des monologues unilatéraux ? La thématique du handicap mobilise de nombreuses initiatives, tables rondes et sommets. Mais dans ces formats un peu rigides, les participants ont souvent l'impression que leur parole n'est pas entendue et qu'ils doivent se contenter d'écouter à défaut de s'exprimer. La révolution est en marche. Nous en avons fait l'expérience le 14 janvier 2013 au sein du CESE (Conseil économique social et environnemental), à Paris.

Recruté, et après ?


A l'initiative de l'agence Entreprises et handicap, un Forum ouvert a permis à toutes les voix de se faire entendre. Entreprises et handicap, c'est une réunion de chefs de grandes entreprises françaises et de représentants du monde universitaire et institutionnel qui, dans leur manifeste, se disent « convaincus que l'accueil et le travail des personnes handicapées sont des facteurs de réussite pour l'entreprise et notre société ». Avec pour slogan « Oser dire pour oser faire », Entreprises et handicap a donc convié une centaine de participants à venir débattre sur le thème : « Recruté, et après ? ». En d'autres termes : recruter une personne handicapée, c'est bien beau mais quel intérêt si, à terme, on ne lui promet que le placard. Le fond du sujet avait évidemment toute sa valeur mais c'est aussi la forme de ce colloque qui a suscité notre intérêt. On vous explique le déroulement des opérations...

Ce sont les participants qui décident !


Le forum ouvert est une méthode d'animation participative utilisée très largement en Europe (Commission européenne, entreprises, réseaux d'entrepreneurs, ONG...). Encore peu répandue en France, elle permet, en allant au plus près des préoccupations de chacun, d'accompagner les changements, d'accélérer les projets et les consultations et de favoriser la mobilisation dans un esprit de collaboration et de créativité. Alors, à l'inverse d'une conférence classique, les participants créent eux-mêmes l'ordre du jour à partir des sujets qui les intéressent en lien avec le thème de la rencontre. Selon Marie-Anne Montchamp, ancienne ministre déléguée aux personnes handicapées et présidente d'Entreprises et handicap, « la loi est nécessaire pour faire avancer le débat mais elle n'est pas suffisante. Ces forums constituent une nouvelle dynamique de progression qui s'inspire de ce qu'on trouve en entreprise. On tient compte de la richesse de tous et des retours d'expérience. »

34 ateliers en quelques secondes


Ce jour-là, plus d'une centaine de participants, issus d'horizons différents, se sont donc prêtés au jeu. Ils sont chefs d'entreprises, psychologues, syndicalistes, présidents d'associations, travailleurs handicapés... Une étiquette sur la poitrine pour chacun et le droit à la parole pour tous. Après les discours inauguraux d'usage, chacun est convié à afficher, sur une grande feuille blanche, la thématique qu'il souhaite aborder. Le mur des idées se couvre rapidement de suggestions : « Silence et dialogue autour du handicap », « Haut potentiel et handicap », « Améliorer le savoir être des travailleurs handicapés », « Travailler et se soigner », « Travailleur en difficulté, à qui parler ? »... L'assistance a adhéré, pari gagné ! Une trentaine d'ateliers va donc pouvoir se tenir tout au long de la journée. Douze lieux de dialogues sont installés, avec quelques chaises. C'est celui qui a eu l'idée qui s'y colle et a la charge d'animer les débats, durant une heure environ.

Un rapport pour chaque thématique


Devant la profusion de choix, on observe quelques abeilles qui ne savent où butiner. Des paperboards portant les points saillants proposent alors des repères pour prendre l'échange en marche. En maîtresse de cérémonie, Marie-Anne Montchamp a suggéré « Compensation collective, une alternative à la compensation individuelle ». Sa proposition fait le plein. D'autres restent seuls, consolés par la « zen gratitude » de l'animateur qui affirme que ce sont parfois des ateliers les plus dénigrés qu'émergent les idées les plus pertinentes. Car, seul ou pas, le modérateur a la responsabilité de rédiger un rapport ! Dans la « Salle des nouvelles », une batterie d'ordinateurs est à disposition, qui frétillent sous les salves de ce brainstorming intensif... A l'issue des ateliers, les modérateurs sont à nouveau réunis sur scène, et, en une phrase doivent donner l'envie d'en savoir plus sur leur thématique. Chacun se disperse ensuite dans la salle et a cinq minutes pour oraliser sa synthèse. Un peu à l'instar des prédicateurs anglo-saxons qui clament leur message au coin des rues...

Un vent de modernité...


34 rapports ont émergé lors de cette journée. Ils seront compilés dans un grand livre blanc qui sera publié mi-février puis remis à Marisol Touraine, ministre de la santé. Jean-Paul Delevoye, président du CESE, se félicite d'ouvrir les portes de son Conseil à des questions qui, parce qu'elles fâchent, ne sont jamais abordées. Dans la forme comme dans le fond, ce Forum ouvert a eu le mérite de faire souffler un vent de modernité sur un sujet encore bien figé !

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Handicap.fr. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, sans accord. »

Réagissez à cet article !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Tous les liens


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr