CIH : des idées et des priorités pour nos ministres...

Résumé : Ce 25 septembre, tous les ministres sont conviés à Matignon pour se pencher sur la politique en faveur des personnes handicapées. Une grande première et un rendez-vous attendu par toutes les associations concernées. Elles ont pléthore d'idées...

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

A l'occasion du premier Comité interministériel du handicap (CIH) qui réunit tous les ministres concernés par cette question le mercredi 25 septembre 2013 à Matignon, les associations n'ont pas attendu le verdict de cette concertation pour lancer des idées. L'Association des paralysés de France (APF) attend des mesures concrètes et suggère quelques priorités en vue d'améliorer le quotidien de dix millions de Français. Revue de détail...

Une politique transversale du handicap

Attendu depuis 2009, ce CIH laisse enfin espérer une politique transversale du handicap et va dans le sens de la circulaire du 4 septembre 2012 relative à la prise en compte de cette question dans tous les projets de loi. Le pilotage de ce comité par Jean-Marc Ayrault montre l'importance qui lui est accordé. Mais ce rendez-vous reste trop ponctuel pour être réellement efficace. Pourquoi pas une réunion au moins deux fois par an ?

Accessibilité : le respect de l'échéance de 2015

Un sondage (lire article en lien ci-dessous) pour l'APF révèle que 97% des Français considèrent que l'accessibilité est un sujet prioritaire ou important et que 77% d'entre eux estiment que la France est en retard. L'APF attend, notamment, les arbitrages et décisions retenues suite au rapport Campion sur l'accessibilité. Pour cela, il est nécessaire de mobiliser les maîtres d'œuvres et d'ouvrages dès maintenant pour mener à bien l'échéance d'accessibilité au 1er janvier 2015 et poursuivre la dynamique engagée au-delà de cette date. L'APF demande également au gouvernement d'envisager le recours au grand emprunt et l'adoption de mesures budgétaires ou fiscales destinées aux acteurs privés ou publics. La mise en accessibilité de la France doit également être prise en compte dans le projet de loi de finances à venir. Un véritable « plan Marshall » avant la fin 2013.

Ressources et compensation : les grands oubliés de ce CIH

L'APF regrette vivement que les ressources et la compensation soient absentes de ce CIH ! L'AAH (très légèrement revalorisée au 1er septembre) et certaines pensions d'invalidité restent toujours largement en dessous du seuil de pauvreté et maintiennent donc leurs bénéficiaires dans la immense précarité ! La question de la compensation du handicap demeure également problématique en raison de son périmètre trop restreint qui ne permet pas aux personnes d'en bénéficier convenablement. L'APF demande donc au gouvernement de lancer des groupes de travail sur ces deux sujets et de les inscrire, en priorité, au sommaire de la Conférence nationale du handicap à venir (en 2014 ?).

Santé : des soins accessibles à tous

L'accès aux soins en termes d'accessibilité des cabinets médicaux et paramédicaux reste très en retard. Même constat en termes financiers. Les dépenses de santé pèsent toujours trop lourd dans le portefeuille des personnes en situation de handicap. Certains doivent choisir entre manger et se soigner !

Jeunesse : pour une éducation inclusive

Au-delà de l'annonce de la titularisation des auxiliaires de vie scolaire (AVS), il faut rappeler que 20 000 enfants sont toujours sans solution de scolarisation ! L'APF demande la garantie d'une éducation, d'une scolarité et d'une formation de qualité pour tous les enfants et jeunes en situation de handicap. Une attention particulière doit être portée aux personnes ayant des besoins spécifiques ou complexes. Par ailleurs, tout enseignant devrait pourvoir bénéficier des appuis humains et techniques nécessaires, d'une formation, d'outils pédagogiques adaptés et de la possibilité de s'appuyer, le cas échéant, sur des établissements et services médico-sociaux.

Emploi : priorité sur l'accès à l'emploi

L'accès à l'emploi des personnes en situation de handicap reste largement inférieur au reste de la population avec un taux de chômage deux fois supérieur à celui de l'ensemble des Français, qui a, par ailleurs, augmenté de 60% en 4 ans ! L'engagement d'une véritable bataille concertée du service public de l'emploi est indispensable, avec plusieurs enjeux clés :

- Innover dans les modes d'accompagnement pour sécuriser leurs parcours professionnels.
- Etendre la durée d'engagement du Pacte pour l'emploi en EA (entreprises adaptées).
- Maintenir la dynamique des ESAT (Etablissements de soins et services par le travail).
- Réviser le décret relatif à la restriction substantielle et durable d'accès à l'emploi (RSDAE - Décret n° 2011-974 du 16 août 2011).
- Améliorer les conditions d'accès à la retraite pour les personnes en situation de handicap et leurs aidants.
- Signer enfin le décret sur l'accessibilité des lieux de travail.

En amont de ce CIH, des concertations ont été menées avec le ministère de Marie-Arlette Carlotti (déléguée aux personnes handicapées). Verdict le 25 septembre à 16h30 puisque, à l'issue de ce comité, les associations seront reçues à Matignon. 

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Tous les liens

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 25-09-2013 par dmich :
la loi sur l'harmonisation du mode de calcul des pensions d'invalidité date de 2010, mais il n'y a toujours pas de décret application. Donc loi non appliquer.Question posé par plusieurs députés à l'assemblée nationale réponse... c'est en cours
la loi date de 2010 nous sommes fin 2013!!!

Le 05-10-2013 par jacouille62 :
le droit à l'information pour le calcul de l'aah est loin d'être lisible
comment se fait le calcul de l'aah avec une pension d'invalidité:fait on une simple soustraction ou la pension d'invalidité est elle appréciée après les abattements des impôts
Merci de votre réponse

Le 02-01-2014 par rawpado :
la MDPH de l'Aude baisse mon taux d'invalidité régulièrement, alors que je suis une personne SIDA déclaré et ayant subi un AVC ,conséquences hémiplégie mais allant mieux, la MDPH ne prend pas en compte les effets secondaires très fatigant des médicaments, j'ai peur qu'ils me suppriment ma petite pension d'invalidité et mon AAH, pour un retour àl'emploi qui n'existe pas en rapport avec ma fatigue!! que faire???

Le 29-11-2016 par CYLONI :
Peux t'on ôter les revenus de l'époux pour le calcul de l'AAH (LA personne "en situation de handicap " n'est pas le conjoint!). Messieurs les Ministres- Députés vos émoluments tiennent t'ils comptent du salaire de vos conjoints (tes)?.
Je suis reconnue "en situation de handicap " au chômage depuis 8 mois, et comme je touche un peu d'allocations de l'ARE(sans la moindre proposition de PÔLE EMPLOI-CAP EMPLOI) la CAR m'a supprimée l'AAH lors de la déclaration tous les 3 mois. Ce n'est quand même normal. Merci de revoir le mode de calcul dans compter les revenus du conjoint (e).

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr