Emploi des personnes handicapées : une priorité pour le CIH

Résumé : L'emploi, un des 4 axes majeurs discutés lors de ce premier CIH. Mieux former les travailleurs et booster les entreprises, c'est l'ambition du gouvernement pour tenter de juguler le chômage des personnes handicapées, en pleine hausse !

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

« L'emploi est un élément de dignité pour tous », c'est ce qu'a déclaré Jean-Marc Ayrault à l'issue du premier Comité interministériel du handicap (CIH) qui, le 25 septembre 2013, réunissait treize ministres et autant d'associations à Matignon. Michel Sapin, ministre du travail, était présent. Le premier ministre de poursuivre : « L'emploi c'est la reconnaissance des compétences et des aptitudes d'une personne, pour les personnes en situation de handicap comme les autres. L'objectif de 6 % de travailleurs handicapés dans les entreprises et les administrations reste toujours notre priorité, la qualification des personnes handicapées doit pour cela être améliorée et je compte sur la négociation interprofessionnelle en cours qui porte sur la formation professionnelle pour faciliter leur accès aux dispositifs de droit commun et son financement. »

Emploi : les mesures annoncées

Mieux former les travailleurs
• Inclusion d'un volet handicap dans la réforme de la formation professionnelle
• Recrutement des apprentis dans la fonction publique
• Elaboration d'une stratégie pour des centres de rééducation professionnelle modernisés

Mieux insérer, éviter les ruptures
• Concertation avec les partenaires sociaux sur l'extension de l'obligation de reclassement par les employeurs
• Accompagnement tout au long du parcours professionnel
• Renforcement de l'offre du service public de l'emploi

Soutenir l'activité des travailleurs handicapés
• La sous-traitance auprès de travailleurs indépendants handicapés valorisée dans l'obligation d'emploi
• Harmonisation de l'obligation d'emploi des secteurs public et privé
• Obligation d'un plan de maintien dans l'emploi dans les accords agréés
• Base de données nationale de l'offre des ESAT et des entreprises adaptées

+ 14 % de chômeurs

Marie-Arlette Carlotti, ministre déléguée aux personnes handicapées, dit, pour mener à bien ce chantier, vouloir faire appel aux partenaires sociaux et aux collectivités locales et « attend beaucoup de la prochaine discussion sur la formation professionnelle qui devra prendre en compte les travailleurs handicapés. »

Si la FNATH (Association des accidentés de la vie) reconnait qu'en matière d'emploi, les chantiers engagés sont nombreux et rejoignent ses préoccupations, il y a malgré tout, à ce stade, « peu de mesures très concrètes susceptibles de changer à court terme la situation alarmante de l'emploi des travailleurs handicapés. » Plus 14% de chômeurs depuis un an contre 9 % pour le reste de la population.

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Tous les liens

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 29-09-2013 par Sandy :
blablabla ! blablabla ! encore et encore !! ....dit vouloir faire appel....compte sur négociation interprofessionnelle....y en a ASSEZ!!! proposez nous du travail : ns sommes autant capable de travailler que n'importe quel valide !! il nous faut juste des bureaux + bas, des portes + larges et des toilettes adaptées (du moins pour les PMR), les malentendants et malvoyants ont juste besoin de qlq adaptations ! Ns avons eu un incident sur le parcours de notre vie, mais nous sommes des humains à part ENTIÈRE, des travailleurs en pleine possession de leurs moyens intellectuels !! c'est tout !

Le 30-09-2013 par memee :
je suis comme St Thomas, entre l'écrit et la réalité , il y a un océan....chacun pour soi et Dieu pour tous.

Le 30-09-2013 par carine :
je suis travailleuse handicapée et au chômage depuis 15 mois et pourtant je suis qualifiée j'ai bac +2 mais personne ne veut de moi car je suis en invalidité catégorie1 mais malgré tous je peux travailler mais le fait que je puisse travailler 24 heures/ semaine serait un problème.C'est inadmissible augmenter les taxes pour les employeurs qui n'embauchent pas les handicapées,il y à quand les obligeant que l'on avancera.

Le 03-10-2013 par Mario :
Un quoi vous dites? : Un "Comité interministériel du handicap". Ah! Ok. Et donc: " L'objectif de 6 % de travailleurs handicapés dans les entreprises".
Mort de RIRRRE!!
Juste appliquer les lois en vigueurs, ce serait déjà merveilleux...

Le 03-10-2013 par balou2006 :
Eh oui, je suis bien d'accord, malgré des formations pour ré orientation professionnelle, il n'y a pas d'emploi malgré les grandes campagnes de recrutement rendues publiques..Donc oui du blabla

Le 04-10-2013 par Mensour 25 :
Magnifique, vious êtes tous magnifique, c'est la première fois que vois que vos écrits relate bien la réalité et la vérité de l'incompétence et le mensonge de M. Sapin Ministre de l'emploi et pour preuve. En 2002 il a signé avec Ségolène Royale un Protocole pour l'emploi des personnes handicapées dans la fonction Publique. NADA, Rien.du Pipo.
Pour preuve dans la Franche-Comté(25) deux Sénateurs et Président du Conseil géneral en n'ont rien à foutre des TH. Comme l'on nous qualifie. Aucune entreprises ne joue le jeux encore moins la fonction Publique Territoriale. Mais ils paient des amendes ils sont récidivistes, donc je veux qu'ils soient pousuivient par la justice pour discrimination et mise en danger d'autrui. Biz

Le 05-10-2013 par fred :
Faire comme l'emploi jeune mais cette fois réservé à l'embauche en priorité à des personnes en handicap.
Mon handicap est non visible je n'ai aucun contrat de travail depuis quelques années ce n'est pas normal !!!!!!!

Le 27-10-2013 par sarah :
complètement d'accord avec vous tous,les formations de réorientation professionnelles qui n'ont pour objectif que de se débarrasser des gens pour 5 ou 6 mois et nada de propositions, quand le handicap est invisible comme ds mon cas maladie neurologique/ex alors c'est pire!!!on se demande quand est ce que ca va changer..les entreprises ne voient que leur intérêt ..

Le 30-10-2013 par JM :
Je suis reconnu travailleur handicapé depuis 10ans à cause d'un chauffard, depuis c'est la galère pour trouver et avoir un travail malgré les réorientations. Ce n'est pas que les employeurs qu'il faut sanctionné même lÉtat est fautif car rien n'est fait concrètement. Ces derniers temps, j'ai eu droit à des paroles horribles de la part de Pôle Emploi, une des fonctionnaires ma dit: "être travailleur handicapé en 2013, c'est une tare". Comment voulez vous que les employeurs nous embauchent avec des propos comme celui-là de la part d'un service public. Bien que je l'ai signalé en haut lieu car je trouve cela inadmissible, à ce jour presque 2 mois après je n'ai toujours aucune réponse et excuse de Pôle Emploi. Je suis tellement abattu par tous ces propos que depuis quelques jours je suis sous antidépresseur. Quel avenir avons nous? Comment peut on faire partie intégrante de cette société alors que celle-ci nous laisse de côté.

Le 12-12-2013 par rah-lay :
je me suis recontre à un mu avec pole emploi et cap emploi les 2 renvoies la balles,je ne dmd que de travailler et mon handicapé n'empeche pas de travailler seul soucis je peux pas tenir debout plus 15 mn mais conduire un bus camion benne j'ai pas besoin d'emmenagement spcial ;il n'y a pas de volontiers politique ,agent public pole emploi c'est specialiste de radiation ;j'ai rencontre un referent pole emploi un fois depuis 2012,je fais une dmd de suivre une formation avec l'adapt de lyon ;il faut la notification de la mdph qui à mon avis ne se presse pas ,juste pour renouveller ma reconnaissance il me fallait attendre 18 mois donc ral bol de ces organismes ;a mon avis ces branches la n'arretent pas de gaspier l'argent publique rien de concret que de baratin -perd de temps

Le 12-12-2013 par cham :
Je suis tout à fait d'accord. Etant travailleur handicapé à 80% et plus, je suis en même temps reconnue apte à travailler. Mon handicap étant non visible, et neurologique, les employeurs lorsque l'on en parle, ont peurs du handicap et des problèmes que ça pourrait engendrer à leur entreprise. Alors que l'on est aussi apte à travailler que n'importe qui!!! Notre handicap n'est pas un frein, on a autant de compétences que des personnes valides voir plus parce que notre travail, nous l'effectuons d'une manière différente mais pas plus mal. Alors quand pourrons-nous entrer dans la vie active?

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr