Affaire Amélie : suite au procès, enfin une place !

Résumé : Amélie Loquet, jeune femme lourdement handicapée, va être accueillie au sein d'un centre spécialisé à partir du 4 novembre, soit un mois après que la justice a sommé l'Etat de lui trouver une place dans une institution dédiée

Par , le 

Réagissez à cet article !

BOBIGNY,

"Nous avons reçu ce matin un recommandé qui nous assure qu'elle sera prise en charge dans une Maison d'accueil spécialisée (MAS) à Beaumont-sur-Oise (Val d'Oise) ", a dit à l'AFP Jacques Loquet, 56 ans, confirmant une information de RTL.

"Elle a un mois d'essai et ils vont voir s'ils peuvent la garder. C'est une première étape sans doute nécessaire, mais ça va être sûrement difficile car elle va être rebelle", a-t-il poursuivi. Il a précisé que la MAS était située à une dizaine de km de leur domicile et que leur fille y était restée quinze jours en juin 2012 pour des examens psychiatriques. 

La jeune femme est atteinte du syndrome de Prader-Willi, anomalie génétique rare qui a entraîné un retard mental et l'a rendue obèse. Elle souffre aussi de troubles autistiques et de troubles envahissants du développement et doit être surveillée 24 heures sur 24.

Lassés d'attendre en vain une place en hébergement spécialisé, les parents d'Amélie avaient saisi fin septembre le tribunal administratif de Cergy-Pontoise, par une procédure de référé-liberté (en urgence), au nom du "droit à la vie".

Le 7 octobre, le tribunal administratif de Pontoise avait ordonné à l'Etat de "prendre toutes dispositions" pour qu'une place en hébergement spécialisé lui soit trouvée.

Jusqu'à ce jugement, les personnes handicapées qui saisissaient la justice obtenaient au mieux des dommages et intérêts, mais pas de place d'hébergement.

Réagissez à cet article !  

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2017) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches