Maladies mentales : 1ère cause de handicap dans le monde

Résumé : Les maladies mentales représentent 23 % des handicaps générés par des maladies non-mortelles dans le monde. Une recrudescence inquiétante qui se heurte à l'absence de politique publique. Les tabous ont la vie dure. La dépression aussi...

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

Les troubles mentaux ou psychiques sont la principale cause de maladies non mortelles dans le monde. Ils représentent globalement 23% des causes de handicap (devant les troubles musculo-squelettiques : 21,3 %). C'est ce qui ressort de l'enquête « Global burden of disease study », publiée le 29 août 2013 dans les pages du journal médical britannique The Lancet. Cette étude australo-américaine a été menée en 2010 dans 187 pays et confirme le bilan déjà dressé sur ce sujet par l'OMS (Organisation mondiale de la santé).

Numéro un : la dépression

Les chercheurs ont tenté d'évaluer l'impact de vingt troubles mentaux en terme de handicap, que ce soit la dépression, l'anxiété, les handicaps intellectuels, les troubles du comportement alimentaire, les troubles mentaux liés à la consommation de drogues ou d'alcool. Dans ce « palmarès », la dépression (40 %) arrive largement en tête, suivie des troubles anxieux et des addictions. En effet, le poids des maladies psychiques dues à l'usage de cannabis, d'amphétamine, de cocaïne ou d'héroïne a progressé de 50 % entre 1990 et 2010.

A chaque pays son trouble

Les jeunes, et en particulier les jeunes femmes, en sont les premières victimes, la tranche d'âge la plus concernée s'étendant de 10 à 29 ans. Même si la dépression semble toucher l'ensemble des pays avec la même intensité, l'impact d'autres troubles varie selon le pays et ses traditions, notamment religieuses. Ainsi, les troubles alimentaires sont quarante fois plus répandus en Australie qu'en Afrique sub-saharienne tandis que les conséquences de l'addiction à l'alcool sont très faibles dans les pays où sa consommation est interdite.

Une mortalité prématurée

Ces maladies, considérées apriori comme « non mortelles », ne font pas aussi peur que le cancer ou le Sida mais peuvent pourtant réduire notablement l'espérance de vie. En 2010, les troubles mentaux ont représenté 175,3 millions d'années de vie vécues avec un handicap, 8,6 millions d'années de vie perdues par mortalité précoce (soit 0,5 % de l'ensemble des années de vie perdues dans le monde à cause des maladies) et ont généré la perte de 183,9 millions d'années d'espérance de vie sans handicap.

Agir à temps...

Face à un bilan aussi consternant, à quand une vraie politique de santé publique pour enrayer le fléau ? D'autant qu'on note une recrudescence de ces troubles dans les pays en voie de développement, jusqu'à maintenant davantage épargnés. Les malades sont particulièrement stigmatisés et ne bénéficient pas des programmes de prévention qui leur permettraient de prendre des traitements adaptés à temps. Un déni, un non-dit qu'il serait temps de briser pour éviter que l'impact sanitaire de ces maladies ne continue à progresser...

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Tous les liens

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Handicap.fr. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, sans accord. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 04-09-2013 par Catherine DAVID :
Mon fils est schizophrène.
J'aimerais que l'on cesse d'employer le terme Schizo.. à tort et à travers. La schizophrénie est une maladie, qui si elle ne se guérit pas, se soigne.

Le 27-02-2014 par tounette :
suivi depuis 12 ans ,mon fils est atteint de schisophrenie due a la consomation de drogues ; Nous les parents ,sommes exclus de conseils des psychiatres sous pretexte qu il a 33 ans ; mais il vit chez nous ,on assume beaucoup de chose mais quand serons nous vraiment aides ....

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches