Insolite : des prothèses customisées, comme un tatouage !

Résumé : Personnaliser ses prothèses, c'est désormais possible. Custoprothetik, une société française, a décidé de changer le regard sur cet objet plutôt austère en l'habillant avec une œuvre d'art ! Pour une vision positive et novatrice du handicap.

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

L'idée est insolite. Pourquoi ne pas personnaliser sa prothèse ? Ce concept est celui d'une société française, Custoprothetik, qui propose d'appliquer un habillage graphique (illustration, peinture, photographie, texture...) sur des prothèses, selon l'inspiration de chacun. Comme un tatouage ! Une vingtaine d'artistes est impliquée dans ce projet qui accompagne le « client » pour réaliser le dessin désiré. La société travaille ensuite de mèche avec les orthoprothésistes qui ont alors la responsabilité d'appliquer le motif.

De véritables œuvres d'art

L'occasion de joindre l'agréable à l'utile, en embellissant un objet souvent austère. Custoprothetik espère ainsi aider les personnes appareillées, et surtout les enfants, à s'approprier cette nouvelle partie de leur corps, et donc faciliter le processus de reconstruction identitaire. Elle souhaite également, par ce biais, changer le regard de tout un chacun sur la prothèse, et susciter, pourquoi pas, une nouvelle forme de curiosité. Grâce à la customisation, cet outil médical, aseptisé, devient un objet personnel et original, peut-être même une véritable œuvre d'art. Surface d'expression, elle permet l'affirmation de sa différence, en offrant une image plus positive du handicap. Une création que l'on peut exposer au regard de l'autre et fait naître la discussion et l'échange.

250 000 personnes amputées en France

Ils sont convaincus par le procédé et témoignent : Arthur 8 ans, appareillé suite à une maladie, le purpura fulminans, Angélique, 33 ans, freelance en marketing, appareillée suite à une agénésie, ou encore Thierry, 38 ans, militaire, appareillé suite à un accident dans le cadre du travail. En amont, une étude de faisabilité a permis de constater une réelle demande de la part des utilisateurs de prothèses. La France compte 250 000 personnes amputées, et 13 000 prothèses sont fabriquées chaque année, sans que rien d'innovant ne soit actuellement proposé.

Financez la nouvelle collection !

Pour continuer de développer leur projet, les créateurs souhaitent lancer une collection, offrant ainsi un catalogue à ceux qui manquent d'inspiration. Ils ont besoin de 10 000 euros pour l'impression et la confection de la gamme textile (environ 800 pièces) et le financement d'une partie des moules de coques design pour prothèses tibiales et fémorales. Ils font donc appel au soutien par le biais d'une plateforme de « financement participatif » sur le net. Chaque « don », à partir de dix euros, permet de recevoir un « cadeau », sachant que les contributions sont automatiquement remboursées si le projet n'atteint pas son objectif. Custoprothetik a jusqu'au 8 décembre 2013 pour collecter cette somme. Histoire de mettre un peu de couleurs dans le handicap...

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Tous les liens

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 02-08-2015 par g-ny :
bonjour,je suis la maman du petit arthur,
aprés cette dure epreuve,j ai le besoin de prendre la plume pour temoigner que malgrés cela tout peux que aller mieux,
je vous invite a visiter notre par facebook : arthur,un coup de tonnerre dans un ciel bleu .
merci

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr