Historial de la Grande Guerre : mémoire du handicap

Résumé : L'Historial de la Grande Guerre, à Péronne, propose, à travers des collections uniques, de s'immerger dans le sanglant conflit qui, en 1916, déchira la Somme. En 2004, ce bâtiment spectaculaire a obtenu le label " Tourisme & Handicap ".

Par , le 

Réagissez à cet article !

Au fil des plaines de la Somme, des champs de bataille à perte de vue, des cimetières plantés de croix blanches, des mémoriaux, des vestiges de combat qui témoignent des violents affrontements qui déchirèrent la zone entre juillet et novembre 2016.

Bataille de la Somme : un historial dédié

Au cœur de Péronne (à proximité d'Arras), un vaisseau à l'architecture contemporaine, ouvrant sur un lac, vient épouser les ruines d'un château médiéval. C'est ici que, en 1992, l'Historial de la Grande Guerre 1914-1918 a ouvert ses portes, référence pour le tourisme du souvenir et la compréhension de cette période troublée. Il présente les histoires culturelles des trois principales nations ayant combattu durant la « Bataille de la Somme » : Allemagne, France et Grande-Bretagne. Ce discours historique, qui met en parallèle ennemis et alliés, fait l'originalité du musée car il présente la « culture de guerre », point commun entre tous les acteurs du conflit.

L'histoire du XXème siècle bouleversée

Ce parti-pris universel permet de comprendre l'impact d'une guerre moderne sur un quotidien totalement bouleversé et sur l'histoire du XXème siècle. C'est en cela que l'Historial n'est pas un mémorial mais un musée d'histoire culturelle. Les collections sont constituées de documents, d'objets et d'œuvres d'art : du front pour les combattants (au centre des salles) et de l'arrière pour les civils (dans les vitrines). Les salles se succèdent dans un ordre chronologique, des prémices du conflit jusqu'à l'instabilité qui succéda à l'armistice. Des fosses, à même le sol, présentent des uniformes, des armes, des objets du quotidien.

Un bénéfice pour la médecine ?

L'une d'entre elles, dénommée « Services de santé », rassemble des outils de compensation et prothèses, de jambes, de bras ou de nez, qui furent conçus pour les soldats amputés ou mutilés. Le triste sort des « Gueules cassées » ! Pourvoyeuse de malheurs, on se rend compte que la guerre permit aussi de grandes avancées techniques et médicales en faveur des personnes handicapées. La médecine dut s'adapter aux atteintes extrêmes portées aux corps et aux âmes des combattants, notamment par une évolution des pratiques thérapeutiques : perfectionnement de l'anesthésie, des soins postopératoires, de la chirurgie réparatrice de la face ou encore mise au point de prothèses de plus en plus sophistiquées. On y découvre, notamment, une prothèse de main très perfectionnée et entièrement articulée par un jeu de câbles et de bretelles reliés à l'omoplate dont les mouvements commandent des doigts recouverts de liège pour saisir les objets.

Otto Dix : son chef d'œuvre

« Der Krieg », l'œuvre gravée d'Otto Dix demeure, depuis 1992, le chef d'œuvre conservé au musée. Ce soldat allemand qui combattit dans la Somme réalisa un grand nombre de dessins sur le front, sur supports de cartes postales et de feuillets à l'aide d'un crayon graphite. Ses eaux-fortes constituent un témoignage unique sur l'horreur et l'absurdité de la guerre.

Un film de 30 minutes : « En somme »

Dans la salle audiovisuelle, un court-métrage de 30 minutes, « En Somme », propose des images exceptionnelles de cette Bataille de la Somme, complétées par des archives et extraits littéraires d'écrivains ayant combattu pendant la Première Guerre mondiale.

Une accessibilité optimale

En 2004, l'Historial de la Grande Guerre a obtenu le label « Tourisme & Handicap » qui permet l'accueil des personnes ayant un handicap moteur, mental, auditif ou visuel. Le musée est accessible par ascenseur depuis la cour du château. L'exposition se situe sur un seul niveau sans marche tandis que le café du musée, les toilettes et la boutique sont également accessibles par un ascenseur. Un plan tactile, un livret en caractère agrandi (et dessins en relief) et un guide de visite en braille sont disponibles au bureau d'accueil sur demande, ainsi qu'une plaquette de visite pour les visiteurs handicapés mentaux. Chaque premier dimanche du mois, les guides de l'Historial proposent une visite tactile au fil des salles du musée. Le site reçoit régulièrement des personnes handicapées (le plus souvent moteur), et l'accompagnement par des guides est possible sur réservation.

Ouverture de 10h à 18h, fermeture annuelle de mi-décembre à mi-janvier.
Historial de la Grande Guerre
Château de Péronne
BP 635
80201 Péronne Cedex
Tél. : 03 22 83 14 18

La réservation de cette visite, ainsi que celle de séjours adaptés aux visiteurs handicapés peut également se faire auprès du Comité régional de tourisme de Picardie (lien en bas de page vers le site dédié "Tourisme et handicap en Picardie".

Réagissez à cet article !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Tous les liens

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Handicap.fr. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, sans accord. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr