La sclérose en plaques

Résumé : La sclérose en plaques est une maladie neurologique auto-immune chronique qui altère la conduction de l'influx nerveux. Souvent invalidante, elle évolue par poussées.

Par , le 

Qu'est-ce-que c'est ?

La SEP est une maladie neurologique du système nerveux central (SNC) composé du cerveau et de la moelle épinière. Le système immunitaire du patient attaque la matière blanche du système nerveux. La conduction de l'influx nerveux est alors ralentie, voire arrêtée. L'information, qui gère les mouvements, ne passe plus parce que le fil conducteur (axone) est démyélinisé. La SEP est donc une maladie démyélinisante. Les fibres nerveuses touchées dans le cerveau, la moelle épinière ou sur le nerf optique peuvent soit se réparer soit évoluer vers une cicatrice : elles se « sclérosent » alors par « plaques ». On l'appelle, en Angleterre, aux Etats-Unis ou au Canada, « multiple sclerosis » (MS) qui peut se traduire par « lésions nombreuses dans le cerveau et dans la moelle ».

Symptômes

  • Troubles sensitifs
  • Névrite optique rétrobulbaire (NORB)
  • Troubles urinaires, sexuels ou intestinaux
  • Diplopie ou vertiges
  • Instabilité et troubles à la marche
  • Troubles moteurs progressifs

L'annonce d'une « sclérose en plaques » à un patient peut laisser entrevoir l'avenir « le plus noir » qui soit... Or les formes et l'évolution de cette maladie sont très différentes d'une personne à l'autre. Il en existe trois formes : la SEP récurrente-rémittente (évoluant par poussées et rémissions) pour environ 85% des cas, la SEP primaire progressive (évoluant par poussées sans rémission mais avec des paliers pendant lesquels la maladie ne progresse pas) pour environ 10% des cas et enfin la SEP progressive secondaire (alternance de rechutes et de rémissions, suivie par une progression graduelle de la maladie).

Origines

Les origines de la sclérose en plaques ne sont pas encore parfaitement connues.
A l'heure actuelle, on distingue trois facteurs principaux :
Facteurs génétiques (la famille d'un malade a plus de risques d'être touchée que le reste de la population)
Facteurs environnementaux (les pays tempérés sont beaucoup plus touchés que les pays tropicaux)
Facteur déclencheur de la maladie (probablement infectieux, par hypersensibilité et naissance d'une réponse auto-immune après une infection banale).

Traitement et suivi

Il existe aujourd'hui trois types de traitements, sur prescription du neurologue :
Le traitement de la poussée
Les traitements symptomatiques
Le traitement de fond (médicamenteux ou non)

En parallèle, quelques orientations sont conseillées pour mieux vivre avec ce handicap au quotidien :
Rééducation, réadaptation
Rester au travail ou évoluer vers un poste adapté
Garder des activités à sa mesure (sport, loisirs...)
Maintenir une vie sociale pour ne pas rester isolé

 

Sites de référence
Ligue française contre la sclérose en plaques (LFSEP) : http://www.ligue-sclerose.fr/
Association française des sclérosés en plaques : http://afsep.fr/
Association pour la Recherche sur la sclérose en plaques : http://www.arsep.org/
Groupe septentrional d'études et de recherche sur la sclérose en plaques : http://www.gsep.fr/

 

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Tous les liens

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr