Personnes handicapées : plus pauvres que les autres !

Résumé : 18 500 euros par an, c'est le niveau de vie médian des personnes handicapées, soit 2 000 euros de moins que celles sans handicap (chiffres 2010). Une étude de la DRESS atteste de leur situation de pauvreté à mesure que le handicap devient sévère.

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

En 2010, le niveau de vie annuel médian des personnes handicapées âgées de 15 à 64 ans s'élève à 18 500 euros, soit 2 000 euros de moins que celui des personnes sans handicap. Cet écart s'avère d'autant plus important que la limitation s'aggrave puisqu'il descend alors à 16 800 euros en cas de limitation sévère. C'est ce que révèle l'étude « Le niveau de vie des personnes handicapées : des différences marquées selon les limitations », publiée par la DRESS en mars 2017 (n°1003, en lien ci-dessous).

Sous le seuil de pauvreté

Présenter une limitation mentale, visuelle ou cumuler plusieurs types de limitations augmente le risque d'avoir un faible niveau de vie, tandis que présenter une limitation motrice légère, psychique légère ou auditive semble moins affecter le niveau de vie. 30 % des personnes ayant une limitation mentale sévère vivent sous le seuil de pauvreté, contre seulement 10 % de celles présentant une déficience auditive. Les écarts s'expliquent, en partie, par des situations familiales et professionnelles très différentes selon le type de handicap.

La faute à l'emploi

Une partie des écarts est en effet reflétée par la difficulté d'accès à l'emploi des personnes handicapées. Le revenu annuel moyen des ménages des personnes handicapées déclarant une limitation sévère est ainsi composé à 74 % de revenus d'activité et à 30 % de pensions et de prestations sociales alors que, pour l'ensemble des personnes de 15 à 64 ans, les parts respectives sont de 92 % et 15 %

© Waldbach/Fotolia

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur le web

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Handicap.fr. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, sans accord. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 26-03-2017 par MUNIER ALAIN :
bonjour
Difference entre un handicapé qui peut travailler et un invalide a95% qui souffre et ne peux pas travailler(cancers- leucemie psychiatrie etc)MERCI

Le 26-03-2017 par MUNIER ALAIN :
rebonjour
pourquoi une personne touche l'AAH (CAF) et une autre personne touche l'ASI(CPAM) alors que la CAF Vire toutes les personnes vers la CPAM pour les obliger a prendre une pension invalidite avec ASI ( recuperable succession
sinon supprime aah )hors 80000 SONT A L ASI - PLUS DE 1 MILLION A L AAH

Le 03-04-2017 par Bouboune 14 :
Pas vraiment c'est aussi une question de plafond, je le dépassais pour L'asi. Du coup au lieu de percevoire environ 1000€ j'en percevais 620€, la mdph à mis un temps à me faie avoir l 'AAh. Je suis avec 810€ ...!!

Le 03-04-2017 par Bouboune 14 :
Pas vraiment c'est aussi une question de plafond, je le dépassais pour L'asi. Du coup au lieu de percevoir environ 1000€ j'en percevais 620€, la mdph à mis un temps infinie à me faire obtenir l 'AAh. Je suis avec 810€ ...!!

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches