Handicap: le regard de la société s'est amélioré (sondage)

Résumé : Les Français estiment que leur regard sur les personnes handicapées s'est amélioré ces trois dernières années, au travers des campagnes de communication mais aussi du film "Intouchables" ou des jeux Paralympiques de Londres, selon un sondage Ifop.

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

PARIS, 08 nov 2012 (AFP) -
Cette enquête réalisée pour le fonds pour l'insertion des personnes handicapées (Agefiph) a interrogé salariés et dirigeants d'entreprises dans le cadre de la Semaine pour l'emploi des personnes handicapées qui démarre lundi.

Parmi les patrons, 60% pensent que leur regard sur les personnes handicapées a évolué "de manière positive" et 40% qu'il n'a pas évolué depuis trois ans.
Du côté des salariés, 56% trouvent que leur regard a changé positivement, 3% de "manière négative" et 41% qu'il n'a pas évolué.
Parmi ceux qui ont déclaré avoir changé de regard de façon positive :

  • 41% des dirigeants citent "une campagne de communication sur le handicap" comme facteur qui a contribué à ce changement (26% des salariés),
  • 40% "une rencontre avec une personne handicapée sur (son) lieu de travail", (21% des salariés),
  • 33% "l'effort fait par les entreprises pour l'intégration des personnes handicapées" (23% des salariés),
  • 29% "une rencontre avec une personne handicapée dans votre vie personnelle" (34% des salariés),
  • 22% "une expérience personnelle" (25% des salariés),
  • 15% les "jeux Paralympiques de Londres" (28% des salariés),
  • 12% le film "Intouchables" (34% des salariés)".


Les dirigeants sont 85% à penser que "l'évolution de la situation des personnes handicapées par rapport à l'emploi" s'est améliorée depuis trois ans (7% pensent qu'elle s'est dégradée) dans leur entreprise, et 67% des salariés.

Les patrons sont néanmoins encore 68% à considérer que l'embauche d'un handicapé est "difficile".
L'impact de la loi handicap de 2005 est mitigé, avec 57% des patrons interrogés qui jugent qu'elle ne les a pas incités "à modifier (leurs) habitudes sur l'emploi des personnes handicapées", contre 42% qui pensent l'inverse.

Sondage réalisé du 24 au 31 octobre par téléphone auprès de 402 dirigeants d'entreprises de 20 salariés ou plus et par internet auprès de 1.007 salariés de droit privé, échantillons représentatifs grâce à la méthode des quotas.
jc/bfr/sd

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations »

Lire les réactions et réagissez !  


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 08-11-2012 par kittymag :
Ce qui serait bien c'est de demander plutôt aux personnes concernées par le handicap en France et le résultat est bien moins positif.

Le 09-11-2012 par tic tac :
enfaite mon principale défaut doit être : "en demander trop", désormais handicapée, "faute à pas d'chance", en dépard de vacances, j'ai eu un accident, ce qui fut terrible, c'est d'avoir mis dans l'embarras mes parents; vous vous doutez un peu des inepsies sorti de la "bouche" des "medecins", à l'époque! "jugez légume d'après eux", je prend la parole, (désolée, j'm'en rappele plus), bref, vivez le mieux possible, certes avec "vos difficultées", mais qui n'en a pas aujourd'hui? dîtes vous plutot ça, courage les "ami(e)s, on est bientôt au week end! bonne journée, bisous, tic tac

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr