Les athlètes déficients intellectuels, brillants éclaireurs de la FFA

Résumé : Du 27 au 29 février dernier Budapest a accueilli les Championnats mondiaux d'athlétisme indoor INAS-FID (Fédération mondiale des sportifs déficients intellectuels)...

Par , le 

[B1]Les athlètes déficients intellectuels, brillants éclaireurs de la FFA[E1]

Du 27 au 29 février dernier Budapest a accueilli les Championnats mondiaux d'athlétisme indoor INAS-FID (Fédération mondiale des sportifs déficients intellectuels).

L'occasion, pour les instances hongroises, de se préparer pour les 10èmes championnats mondiaux IAAF qui se tiendront du 5 au 7 mars dans ce même tout nouveau stade, avec les mêmes infrastructures hôtelières, logistiques et la même équipe d'accueil.

Partis « essuyer les plâtres » avant leurs homologues valides, les sportifs handicapés français (Fédération française du Sport adapté) rentrent avec quatre médailles mondiales :

L'argent pour le 4x200m en 1'39''87 (Jérôme Taillandier, Stephane Kelkal, Abdoulaye Coulibaly et Sebastien Maillard), le pentathlon avec 2023 points (Daniel Royer) et le triple saut avec 11m05 (Driss Rochdi) ;

le bronze pour le 3000 m marche en 16'52''72 (Sébastien Migoli).

Ce sont ainsi sept sportifs sur dix qui rentrent médaillés ; et six nouveaux records de France !

C'est en 2003 qu'un athlète de la FFSA avait pour la première fois remporté une médaille mondiale. Depuis, les événements s'accélèrent, les médailles tombent de plus en plus souvent mais toujours dans un silence quasi-général…

Souriants, les sportifs de la FFSA les dédient aux athlètes de la FFA à qui ils souhaitent une réussite équivalente le week-end prochain.



Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr