Il était une … 2è fois la coupe de France féminine Handibasket

Résumé : Après Bordeaux 2003, c'est Orléans qui nous accueillait les 10 et 11 avril 2004 sous l'impulsion du Comité départemental handisport du Loiret présidé par Frédéric Delpy et animé par Stéphane Goudou...

Par , le 

C'est au Novotel d'Orléans la Source que se déroula le tirage au sort des poules qualificatives en présence des six délégations.
Grégory Marion et Etienne Gilbert, étudiants en UFR Staps et responsables de la coupe, tirèrent pour la poule A : Nord, Est et Ile de France et pour la poule B : Bretagne-Pays de la Loire, Rhône-Alpes-Paca et Grand sud-ouest.

Le gymnase de la Bolière accueillant la poule A, a vu des rencontres extrêmement équilibrées puisque les trois équipes finissaient à égalité avec chacune une victoire et une défaite et trois points. Le panier-average déterminera le classement en faveur de la région Est terminant 1ère et malheureusement la troisième place revenait aux joueuses de l'Ile de France. Le Nord tenant du titre, se voyait obtenir une seconde place qualificative pour les ½ finales.

Dans la poule B, la situation fut plus simple, Rhône-alpes-paca privé de 2 joueuses maîtresses, ne pourra offrir qu'une belle résistance aux deux autres régions sans être en mesure de les inquiéter. Tout devait se jouer dans le dernier match de la poule entre la Bretagne et le Grand-sud-ouest. Pas moins de sept internationales sur le terrain pour assurer le spectacle. Le duo Breton Emilie Ménard et Angélique Pichon allait faire douter le Grand-sud-ouest et malgré leur volonté, rien n'y fera et la Bretagne l'emportera de douze points.

Dimanche 11 avril, la Bretagne retrouvait l'Est en ½ finale et malgré les efforts de Valérie Monnier (27 pts), la Bretagne par Emilie Ménard (10 pts dans le 1er ¼ temps) prenait rapidement douze points d'avance et conservera cet écart avant de l'alourdir en fin de rencontre. Une victoire 46-29 qui offre sa première finale à la région Bretagne-Pays de la Loire.
La 2è ½ finale devait opposer le GSO au Nord et constituait une belle revanche de la finale 2003 qui voyait la victoire des nordistes.
Un premier ¼ temps équilibré entre les deux formations où Perle Bouge réussissait à retrouver enfin le chemin des paniers (6 pts dans le 1er quart) qui lui avait fait tant défaut la veille. Perle confirmait dès la reprise par un 4-0 qui offrait une légère avance et qui sera fatale aux nordistes malgré les efforts de Ludivine Thérin et Christelle Warlant. Hélas les 24 points marqués par Aïcha Mohamed sera leur glas et le Nord ne sera plus en mesure de contrarier le GSO qui l'emportera 61-32. Malgré leur courage, l'absence de Cathy Ledieu et Rita Carpentier s'était fait cruellement ressentir.
Nous retrouverons donc en finale le GSO et la Bretagne pour une revanche qui s'annonce passionnante.

La cinquième place reviendra à l'Ile de France grâce à un deuxième quart temps rondement mené : très ferme en défense et efficace en attaque, le Rhône-alpes subira un très (trop) sévère douze à zéro qui ruinera leurs espoirs de victoire. Les blessures et maternité ont privé l'équipe de deux de leurs joueuses mais Sylvie Dorget en parfaite capitaine ne baissa jamais les bras et restera fair-play même dans la défaite. Bravo.
L'Ile de France termine donc 5è de la compétition en remportant deux victoires pour une seule défaite, fait rare pour signalé. Sed lex., dura lex. que l'on pourrait traduire par la loi du sport est dure mais c'est le sport. Nul doute que l'Ile de France avec Jean-Pierre Becker à sa tête ne restera pas longtemps à cette place.

Finale pour la 3è place.

Une fois encore le Nord passe au travers dans le deuxième quart temps encaissant un cinglant 10-01. Le sursaut du dernier quart temps ne sera pas suffisant pour combler le retard et c'est sur le fil qu'elles s'inclineront de quatre points laissant le podium aux joueuses de l'Est qui, à l'instar de Valérie Monnier, auront bien mérité cette troisième place.

Finale Grand-sud-ouest – Bretagne.

Après leur défaite en poule, le GSO se devait de réagir et nul doute que Michel Pirotte (également entraîneur national) allait remobiliser ses troupes et trouver la parade tactique au duo Breton auteur d'un début de tournoi tonitruant.
La pression, l'enjeu et la fatigue jouent un rôle important en début de rencontre sur le pourcentage de réussite aux tirs. A cela s'ajoute les orientations très défensives des équipes ne laissant pas beaucoup de place pour nos pivots et nos « flèches » nationales (Anne Herpers et Aïcha Mohamed). Le score s'en ressent aussitôt et à ce jeu, les choix de Michel Pirotte s'avèrent payants. Ces défenses strictes gêneront considérablement nos « gâchettes » Bretonnes et c'est fort logiquement que le GSO remporte cette victoire sur le score de 32-26. Cette fois, c'est loin de ses bases mais avec un fort contingent de supporters que le Grand-sud-ouest remporte la coupe de France.
Lors de la remise des médailles, le président André Auberger rendait hommage à Claude Daudin qui fut durant 21 ans le président d'Handisport Orléanais et qui cédait sa place après avoir beaucoup donné pour son club qui est aujourd'hui l'un des plus grands de la région centre.
L'occasion était belle également pour notre président d'annoncer officiellement que les prochains championnats d'Europe se dérouleront en France, à Villeneuve d'Ascq en septembre 2005. Grande et belle nouvelle pour l'handibasket féminin que d'évoluer sur nos terres, et de prouver que nous sommes capable de terminer sur le podium et d'offrir enfin une médaille à la France que nous attendons tous depuis 1993. L'enjeu est de taille, l'ambition est notre. A nous de mettre en place l'équipe qui nous mènera vers la victoire.
Merci à Michèle Sarloute (chargée de mission pour le développement du sport féminin à la FFH) à Eliane Ovide qui nous apporte son soutien comme représentante du comité régional et à Astratech et madame Patricia Ailhaud notre partenaire privilégié de la famille basket.
Prochain rendez-vous le 22 mai à Maubeuge pour le championnat de France.

A toutes nos joueuses, ce rappel :
[B1]« Si tu n'envisages pas d'être le meilleur, alors déjà tu cesses d'être bon. »[E1]

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches