Fekadu, l'Australien, laisse son passé en Ethiopie

Résumé : En mai 2007, une 'nouvelle vie' a commencé pour Abebe Fekadu. Après 'une longue bataille' de 9 ans, l'ancien réfugié politique éthiopien a obtenu la nationalité australienne et représente pour la première fois son pays aux jeux en haltéroph

Par , le 

Réagissez à cet article !

Par Julie DUCOURAU
   
PEKIN, 11 sept 2008 (AFP) -
"Certaines personnes abandonnent facilement. Pas moi. Je me suis battu, et encore battu pour atteindre mon but", explique-t-il.
"C'est un accomplissement dans ma vie", reconnaît-il, avec un fort accent, fier d'être désormais membre à part entière de cette communauté qui l'a accueilli à bras ouverts il y a dix ans.
A 38 ans, Fekadu doit tout à l'Australie. "J'étais un réfugié politique"
sans travail, ni revenu, ni protection sociale. "Les Australiens ont tout fait pour moi, physiquement, matériellement, émotionnellement", glisse-t-il d'une voix douce et posée qui contraste avec la taille de ses biceps.
  
                        Réunions pro-démocratie

"C'est un bon peuple, ils sont gentils et généreux", poursuit-il.
Désireux de tirer un trait sur le passé, Fekadu explique que pour lui,"une nouvelle vie a commencé, un nouveau voyage, vers de nouveaux objectifs". "Ce qui est passé est passé, il faut regarder vers le futur", insiste-t-il.
Aujourd'hui, "je suis Australien".
Abebe n'a que huit ans lorsque son père est exécuté par la dictature marxiste de Mengistu, aujourd'hui en exil au Zimbabwe et condamné à mort par la Cour suprême d'Ethiopie en mai dernier. "Ils n'aimaient pas les hommes d'affaires", dit-il.
Sa famille est alors une "cible" pour le gouvernement mais reste en Ethiopie n'ayant "pas de moyens de quitter le pays".
Adulte, Fekadu participe à des réunions secrètes pro-démocratie, que la police ne tarde pas à découvrir. En 1997, c'est lors d'une course-poursuite avec les forces de l'ordre qui s'achève en accident de voiture que Fekadu perd l'usage de ses jambes, atteint d'une lésion de la moelle épinière.
   Départ pour l'Italie où il rejoint son frère et se fait soigner. Au bout d'un an et demi, ils partent ensemble comme réfugiés politiques en Australie, un pays qui a déjà accueilli leur soeur.
  
                         Représenter "mon pays"

Peu après son arrivée, Fekadu entre dans un gymnase à Brisbane, sur son fauteuil roulant. "Il voulait faire un peu d'exercice", explique son entraîneur de toujours, Ramon Epstein. "Il a la bonne attitude et il est très déterminé", confie-t-il. "Il travaille dur, il n'y a pas de recette magique", sauf peut-être "un bon entraîneur!", dit-il en riant.
Champion d'Australie de 2004 à 2007, Abebe remporte la médaille d'argent à la Coupe asiatique d'haltérophilie à Kuala Lumpur en 2007, "content et très excité" de représenter son nouveau pays pour la première fois lors d'une compétition internationale.
Avec un record personnel à 160 kg, Fekadu, qui concourt chez les moins de
56 kg, n'a pas réussi à soulever plus de 155 kg lors de la finale à Pékin jeudi, et termine à la 10e place. Mais pour lui, les récompenses sont accessoires, c'était "déjà un rêve d'être aux Paralympiques pour représenter mon pays".
 jud/nm

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Press.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. ».

Réagissez à cet article !  


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches