Le Cimgo : un fauteuil adapté au sommet !

Résumé : Rendre la montagne encore plus accessible. Après l'handiski, la joëlette, c'est au tour du Cimgo de gagner les sommets. Un fauteuil tout terrain équipé d'un siège baquet qui permet aux personnes lourdement handicapées de prendre de la hauteur, en

Par , le 

Réagissez à cet article !

Le « cimgo » est jeune, alerte, et il vit au cœur des montagnes. Ce drôle d'animal dévale depuis peu les versants des alpages. De l'espèce des intrépides, famille des audacieux, race indéterminée. Mais quèsaco le cimgo ? Il n'est autre qu'un nouveau véhicule, hybride entre le VTT, la joëlette et le karting qui offre aux personnes à mobilité réduite une salve de sensations fortes. En effet, équipé de quatre roues et d'un siège baquet, et manipulé par un guide expérimenté, il absorbe les devers des massifs avec confort et aisance. Reprenant le principe du tandem ski, en vogue dans les stations depuis plus de 20 ans, il se pratique sur herbe. Il existe évidemment des fauteuils tous terrains adaptés aux personnes à mobilité réduite mais le Cimgo a l'avantage de prendre en charge ceux qui n'ont pas une autonomie intellectuelle ou motrice suffisante puisqu'il est conduit par un pilote placé debout derrière le passager.

Pour les mordus de pleine nature

Bien calé dans un siège sécurisant et confortable, le binôme ne recule devant aucune audace et suit le allégrement le sillage des vététistes et autres mordus de sports de pleine nature. « Nous utilisons des chemins pédestres ou des sentiers VTT uniquement en descente, à l'exception de quelques faux plats mais en allant doucement, explique Frédéric Bouniol, à l'origine du concept et dirigeant de Loisirs assis évasion à Passy (Haute-Savoie). » Le véhicule est remonté par télésiège ou téléphérique, camion, quad et parfois même par traction animale (des chiens de traineaux !). Pour les remontées en télésiège ou télécabine, le passager reste installé dans son siège qui se sépare facilement du châssis principal.

Plus vite, plus vite...

Ce projet a émergé il y a cinq ans. Le prototype est né à l'été 2009. Les premières sorties ont été organisées en juin 2009. « Pour le moment, nous sommes prudents en matière de prise en charge des pathologies, souligne Frédéric, même si le système reste très confortable puisqu'il est monté sur quatre amortisseurs. Nous avons déjà accompagné des personnes IMC (Infirme motrice cérébrale) et des tétraplégiques. » Tous décrivent une merveilleuse expérience : la découverte de terrains inaccessibles, la sensation de vitesse, l'excitation du grand air. Plus vite, plus vite... Mais l'animal reste sage. « Car attention, poursuit Frédéric, également en charge de la formation des pilotes, le but ce n'est pas de faire de la vitesse mais de la randonnée. »

Spécialiste du ski adapté

C'est Pierre Tessier qui a enfanté le Cimgo. Son parcours est insolite. Il travaille dans un centre pour personnes handicapées motrices et s'intéresse à l'adaptation de différents matériels jusqu'à se lancer dans l'élaboration d'une gamme. Son entreprise éponyme voit le jour en 1995. Pendant quelques années, le créateur est inspiré par les sports d'hiver. Son slogan : « La technologie du ski assis ». Son génie rime donc en ski : dualski, kartski, uniski... C'est lui qui est à l'origine de la création du tandem ski en collaboration avec l'APF (Association des paralysés de France) et du système d'accroche sur les télésièges. Il perfectionne son matériel jusqu'à ce que l'évolution lui semble satisfaisante. Il lui faut un autre défi. C'est alors que Frédéric lui propose l'aventure Cimgo. Changement de saison...

7200 €, prix d'artisan

L'engin reste cher : environ 7200 € ! Le prix de l'artisanat. 15 à 20 fauteuils sortent de ses ateliers chaque année. Impossible de produire en série puisque, pour le moment, seuls huit centres proposent cette activité : six en France (Hautes-Alpes, Doubs, Savoie et Haute-Savoie), un en Espagne et un en Suisse (liste disponible auprès de Tessier). Loisirs assis évasion possède 6 fauteuils. Il est sollicité par des établissements, des associations et des particuliers. Comptez 125 € pour une demi-journée et 230 € pour la journée, à la découverte du pays du Mont-Blanc, de juin à septembre. Mais ce n'est qu'un début. En s'appuyant sur son réseau de professionnels du ski adapté, Pierre Tessier espère diffuser son audacieuse « collection printemps-été », sur d'autres massifs ainsi qu'à l'étranger.

Réagissez à cet article !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Tous les liens


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches