Oser le désert !

Résumé : Que ce soit pour une excursion d'une journée ou pour un raid d'une semaine entre amis, le désert est accessible aux personnes handicapées.

Par , le 

[BB]Que ce soit pour une excursion d'une journée ou pour un raid d'une semaine entre amis, le désert est accessible aux personnes handicapées.
Il faut bien sûr prendre un certain nombre de précautions[EB]

[B1]De la balade au raid[E1]
Si vous êtes tenté par l'expérience de l'alliance quad et désert, sachez que vous pouvez toujours, au cours d'un voyage de tourisme « normal » en 4x4, profiter de la proximité du désert pour faire une demi-journée de quad. C'est sympa et les risques sont réduits. Si au contraire vous êtes tentés par l'aventure et le raid, il faut savoir que l'accompagnement médical sera nécessaire - ainsi éventuellement que la présence d'un kiné - et qu'un véhicule de logistique au moins devra accompagner les pilotes. Pensez qu'il faudra quelques copains valides pour vous aider, car les douches et les toilettes ne sont pas toujours accessibles dans les camps des palmeraies… Pensez aussi qu'il vous faudra un guide et des chauffeurs pour les 4x4 !

[B2]Risques liés au handicap[E2]
Du point de vue du pilotage, les paraplégiques n'auront quasiment pas plus de soucis que les pilotes valides. Par contre les traumatisés crâniens devront être très prudent. Les risques liés à la fatigue se font surtout sentir à partir du quatrième jour. C'est pourquoi, si vous prévoyez un raid, assurez-vous que vos étapes seront confortables. Sachez par exemple que la plupart des hôtels des circuits sahariens du sud-tunisien disposent de tout le confort (trois, quatre et cinq étoiles) et qu'il doit être possible, en se renseignant d'obtenir des chambres assez aisément accessibles. Il faudra cependant parfois se contenter d'un bivouac ou d'une nuit dans le camping d'une palmeraie.

[B1]Attention, peau fragile[E1]
Du point de vue médical, il faut absolument exercer une surveillance cutanée et urinaire. Sur le plan cutané, on constate souvent des problème au niveau périnéal, des brûlures dues aux frottements. Il est donc nécessaire d'assurer des soins tous les soirs, et en cas de brûlure, en suivre l'évolution avec la plus grande attention. Aux dires du médecin qui a accompagné l'expédition Objectif Dunes, les brûlures ont souvent pour origine une adaptation insuffisante. Une attention particulière devra être portée aux selles et pantalons. Lors de l'expédition une seule selle était parfaitement adaptée : elle n'a été à l'origine d'aucune lésion. Dont acte !

[B2]La question du sondage[E2]
Au niveau urinaire, attention aux saignements et aux risques d'infection, bien qu'au cours du raid en Tunisie, il n'y ait eu aucun problème de ce côté. Il y avait trois personnes qui s'auto-sondaient. Les sets tout prêts sont extrêmement pratiques puisqu'ils ne sont jamais en contact avec l'air. C'est intéressant à double titre puisque cela permet de se sonder sur le quad sans qu'il y ait de contact avec le sable et qu'ils ne nécessitent aucun apport d'eau.

[B1]Le raid idéal[E1]
Aux dires des personnes qui rentraient de Tunisie, l'idéal est de prévoir un circuit de quatre à cinq jours. Un accompagnement médical paraît souhaitable puisque parmi ces mêmes personnes, sur cinq pilotes, trois ont souffert de lésions et ont nécessité des soins quotidiens. Le médecin sera là aussi pour prendre la décision d'arrêter un pilote, en cas de trouble ou de lésion trop grave. Et puis, comme le disait, un des pilote d'Objectif Dunes « C'est rassurant d'avoir un toubib ! » Il faudra que chacun pense à s'hydrater et s'alimenter correctement . Attention des problèmes cutanés peuvent survenir du fait d'une mauvaise alimentation et d'une déshydratation excessive ! Un simple camel-bag dans le dos et des barres énergétiques devraient suffire en journée si les petits-déjeuners et les dîners sont pris à l'hôtel. Les vents de sable et la chaleur peuvent être pénibles. Choisissez bien votre saison.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr