Handi & Cap, une campagne vise l'enseignement supérieur

Résumé : Suivre des études malgré le handicap est évidemment possible. Si le message paraît simple à faire passer, les préjugés persistent encore. Pour cette raison, l'asso "Hangagés" cible, fin juillet 2017, l'enseignement supérieur avec une campagne cho

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

Chef de projet, directeur commercial, ingénieur… Malgré leur handicap, Sonia, Nicolas et Rémi sont diplômés d'un master 2 et poursuivent une carrière professionnelle. Tous trois sont « Handi & Capables » et le proclament haut et fort sur la campagne d'affichage de l'association Hangagés (réseau d'entreprises mobilisées pour l'emploi des personnes handicapées), conçue par l'agence de communication Tell me the truffe. Un message fort et indispensable, à véhiculer partout, tant auprès des étudiants que des établissements d'enseignement supérieur. « Les mentalités évoluent plus lentement que la loi », estime l'association dans un communiqué publié le 25 juillet 2017. Aujourd'hui, seuls 25% des bacheliers en situation de handicap poursuivent leurs études.

Pas d'influence sur les compétences !

« Il nous semblait utile de rappeler que le handicap n'a aucune influence sur les compétences mais aussi que les établissements d'enseignement ont l'obligation d'accueillir les étudiants en situation de handicap et de répondre à leurs éventuels besoins spécifiques, explique David Herz, fondateur de Tell me the truffe. À travers les portraits de trois personnes en situation de handicap diplômées, nous prouvons que c'est possible ». Ce message s'adresse aussi bien aux étudiants, qui pourraient hésiter à se faire (re)connaître ou à suivre des études, qu'au personnel enseignant et administratif qui pourrait « se sentir déstabilisé face à la gestion du handicap ».

À l'affiche !

Percutante, cette campagne est d'ores et déjà gracieusement mise à disposition de tous les établissements d'enseignement supérieur sur simple demande. Déclinée en affiches et bannières, elle sera diffusée dès la rentrée avec l'objectif de « balayer les idées reçues et de déconstruire les préjugés » sur le handicap. Sur le site de l'association (en lien ci-dessous), une rubrique donne accès à des compléments d'information pour permettre à tous de « comprendre à quoi sert de déclarer son handicap et de quelle manière bénéficier d'un accompagnement », précise Hangagés.

© Tell me the truffe

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

Sur le web

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Aimée Le Goff, journaliste Handicap.fr"


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 02-08-2017 par ASSADEK :
Depuis l'âge de deux ans je suis paraplégique, j'ai fait un excellent parcours de la maternelle au doctorat de mathématiques en milieux valides très souvent premier de classe, après 30 ans Maître des conférences, j'ai été contraint de quitter mon poste pour raison de sécurité et je suis en chômage manque de réseaux dans le milieu universitaire. Je trouve paradoxale que je puisse évoluer normalement en Afrique et qu'en Europe je me contacte de l'AAH. J'espère que vous allez publier ce témoignage sur votre site?

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr