Louer un " handicapé " coupe-files à Disney world ?

Résumé : Comment éviter des heures de queue dans la Mecque du divertissement à l'américaine ? En louant les services d'un " handicapé " qui vous permet de griller la priorité. Un stratagème révélé par le New York Post !

Par , le 

Réagissez à cet article !

Un négoce plutôt douteux vient d'être démantelé, épinglant de riches mères de famille new-yorkaises en pleine négociation de « location de handicapés ». Afin d'éviter à leurs enfants de trop patienter dans les files d'attente des attractions de Disney World (en Floride), elles ont décidé de rémunérer des personnes en fauteuil roulant pour pouvoir se faufiler, avec elles, dans les accès qui leur sont réservés. C'est ce que vient de révéler le quotidien « New York Post ». Il faut en effet savoir que, selon le règlement interne du célèbre parc, six personnes sont autorisées à accompagner un visiteur à mobilité réduite, circulant en scooter ou en fauteuil roulant.

130 dollars de l'heure
C'est la société Dream Tours Florida qui a mis en place ce passe-droit, plutôt lucratif puisque, pour un tel service, elle facture sa « prestation » 130 dollars de l'heure, soit plus de 1 000 pour une journée complète. Ces mamans sans scrupules auraient pu s'acquitter du « pass VIP », qui permet lui aussi d'éviter la queue, mais qui est facturé 300 dollars de l'heure. L'option handicap, c'est donc tout bénef ! « Ma fille a mis une minute pour accéder à « Small world », fanfaronne l'une d'elles. Alors que les autres enfants ont dû attendre plus de deux heures ! ».

C'est une anthropologue américaine qui a découvert les petites magouilles de ce réseau huppé de Manhattan alors qu'elle faisait de recherches pour son prochain livre, intitulé... « Les primates de Park avenue » !

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Handicap.fr. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, sans accord. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr »

Réagissez à cet article !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Tous les liens


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr