SAP veut embaucher des centaines d'autistes dans le monde

Résumé : Le géant allemand des logiciels professionnels SAP a indiqué mardi vouloir embaucher dans les années à venir des centaines de personnes autistes dans le monde pour travailler dans la programmation ou le test de logiciels.

Par , le 

Réagissez à cet article !

BERLIN, 22 mai 2013 (AFP) -
SAP "va travailler au niveau mondial pour employer des personnes atteintes d'autisme comme testeurs de logiciels, programmeurs logiciels et spécialistes de l'assurance de qualité des données", indique dans un communiqué le groupe, qui estime pouvoir avoir un avantage compétitif grâce "aux talents uniques" des personnes autistes.
L'objectif du groupe est que d'ici à 2020 les autistes représentent 1% de ses quelques 65.000 salariés dans le monde, a précisé un porte-parole de SAP à l'AFP. Cela correspond à peu près au pourcentage de la population mondiale souffrant d'autisme.
Pour l'heure, le groupe ne compte que quelques salariés autistes en Inde et en Irlande, dans le cadre de projets pilotes. Grâce à un partenariat désormais mondial avec l'organisation danoise Specialisterne, spécialisée dans l'emploi d'autistes principalement dans des métiers technologiques, SAP va étendre son recrutement en 2013 aux Etats-Unis, au Canada et en Allemagne.

En Inde, SAP explique avoir recruté six personnes atteintes d'autisme, travaillant localement avec Specialisterne dans le test de logiciels de sa gamme d'applications de gestion pour les entreprises SAP Business Suite. Cela a "augmenté la productivité de l'équipe et sa cohésion dans des domaines clés", assure SAP.

En Irlande, cinq postes sont en train d'être pourvus.
"C'est seulement en employant des gens qui pensent différemment et suscitent l'innovation que SAP sera prêt à faire face aux défis du 21ème siècle", considère, dans le communiqué, Luisa Delgado, responsable des ressources humaines chez SAP.

En Allemagne, les entreprises de plus de 20 salariés ont l'obligation d'employer 5% de personnes handicapées. En France, cette obligation est de 6% et les autistes entrent dans ce quota, mais font aussi partie de ceux qu'on embauche le moins, selon l'association française Vaincre l'autisme.
bur-maj/oaa

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».

Réagissez à cet article !  


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches