2013, l'ère de la santé connectée. C'est quoi ?

Résumé : Télémédecine, e-santé, m-santé... Les nouvelles technologies s'invitent dans notre santé, mais sont-elles de vrais alliés ? Entretien avec Frédéric Faurennes, président d'IDS Santé, initiateur de l'opération mysantemobile.fr.

Par , le 

Réagissez à cet article !

La santé connectée, la e-santé, la m-santé, c'est quoi exactement ?
La « santé connectée » est un terme utilisé pour décrire les nouveaux moyens technologiques au service d'une santé durable. Ces nouveaux supports sont les smartphones, les tablettes, les ordinateurs mais aussi les dispositifs technologiques de pointe qui mesurent et analysent nos actes quotidiens (manger, dormir, faire du sport...) ou notre état de santé (indicateurs biologiques, paramètres médicaux). La « m-santé » désigne la santé sur terminal mobile. En 2013, plus de 100 000 applications de m-santé sont à la disposition du public dans le monde (du simple coach en passant par le suivi médical des patients par leur médecin via leur téléphone mobile).

La télémédecine est-elle considérée comme de la santé connectée ?
Oui, c'est une des formes de la e-santé. La télémédecine est en voie de développement dans les pays industrialisés et de plus en plus utilisée dans les pays émergeants où les distances et les déserts médicaux sont nombreux. Il s'agit de permettre aux professionnels de santé et aux patients de procéder à des examens en ligne et en temps réel, des consultations via internet et des analyses et diagnostics à distance grâce aux nouvelles technologies de l'information et de la communication.

Quelle est la position des autorités de santé au sujet de la santé connectée ou la « e-santé » ?
En décembre dernier, la commission européenne a mis en place un nouveau Plan d'action pour le développement de la « e-santé » pour la période 2012-2020. Un des axes de réflexion de ce plan consiste « à mettre le patient au centre du dispositif en soutenant les initiatives de gestion personnelle de la santé et la recherche en médecine personnalisée ». Au-delà de l'accès à la santé pour tous (géographiquement mais aussi par l'éducation des patients), ces nouvelles technologies représentent aujourd'hui, pour les gouvernements, une des voies majeure pour la prévention et une meilleure prise en charge des maladies chroniques.

Vous lancez l'opération mysantemobile.com. De quoi s'agit-il et en quoi est-elle unique ?
Pour la première fois, cette expérience originale va confronter les données de volontaires de quatre grandes villes de France (Bordeaux, Lille, Lyon et
Montpellier) en temps réel et en direct. Mille volontaires seront équipés chacun d'un coach électronique intelligent qui mesurera, analysera et suivra ses activités physiques pendant six mois. L'agrégation des données recueillies permettra de suivre en direct et pour chaque ville le nombre de pas, le nombre d'étages parcourus, le nombre de calories brûlées et le nombre de kilomètres effectués.

Comment chacun des participants suivra-t-il son activité au quotidien ?
Lors de cette expérimentation dans la vie réelle, chacun des participants pourra définir un objectif, visualiser ses statistiques à l'aide de graphiques et suivre ses progrès. La synchronisation est permanente : des notifications seront envoyées sur le téléphone de l'utilisateur lorsqu'il est proche de ses objectifs, ce qui le motivera davantage dans l'atteinte de ces derniers. L'auto-mesure en continu permettant non seulement de connaître son corps mais aussi d'en améliorer ses capacités.

N'importe qui peut participer à cette expérience ?
Oui, n'importe quelle personne âgée de 25 à 65 ans résidant dans une des quatre
villes et possédant un smartphone, en s'inscrivant sur le site www.mysantemobile.com avant le 31 mai 2013. Dans la limite des places disponibles.

Quel est l'intérêt d'une telle initiative ?
L'objectif d'IDS, société spécialisée depuis 20 ans dans les domaines de la prévention, de l'éducation santé et de la communication médecins-patients, est de pouvoir démontrer, avec des données de la vraie vie, que la santé connectée peut améliorer significativement nos propres indicateurs de santé sur une période courte. La responsabilisation individuelle via des nouvelles technologies ludiques et accessibles permettant une meilleure prise en charge individuelle et collective de la santé.

http://mysantemobile.fr

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Handicap.fr. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, sans accord. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr »

Réagissez à cet article !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Tous les liens


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr